Lutte contre le coronavirus : des ajustements prescrits

En présidant le Conseil de cabinet du mois de mai hier, à la veille de la reprise des classes, le Premier ministre, chef du gouvernement a instruit plus d’humanité envers les familles des personnes victimes de la pandémie.

Près de quatre heures et trente minutes ! C’est le temps qu’aura duré le Conseil de cabinet présidé en l’auditorium de ses Services hier par le Premier ministre, chef du gouvernement. Occasion pour Joseph Dion Ngute et les membres de son équipe de faire le point à quelques jours de la reprise des classes dans un contexte marqué par la poursuite de la lutte contre la propagation de la pandémie du coronavirus. En ouvrant les travaux, le chef du gouvernement a indiqué que les travaux étaient consacrés à la revue de la stratégie gouvernementale de riposte contre le Covid-19, dans le prolongement de l’important message à la Nation du président de la République le 19 mai dernier. La préoccupation du Premier ministre, chef du gouvernement étant la prise en charge médicale des personnes atteintes de coronavirus. Joseph Dion Ngute a appelé à des ajustements pour éviter les insuffisances relevées jusqu’ici et qui ont contribué « à accroître le taux de mortalité ». S’appuyant sur le message du président de la République, le Premier ministre a indiqué avoir tiré trois principaux enseignements de celui-ci. Le premier étant la nécessaire solidarité qui doit prévaloir dans la lutte contre la pandémie. Une solidarité qui, de son point de vue, induit d’éviter la stigmatisation des personnes malades et de leurs familles. Par ailleurs, « Le déploiement sur le terrain des équipes spécialisées du ministère de la Santé publique doit se faire avec tout le professionnalisme requis en évitant de heurter la sensibilité des familles déjà meurtries » a recommandé Joseph Dion Ngute.
Le second enseignement est lié à la discipline individuelle et collective nécessaire dans la bataille engagée contre la pandémie. Une discipline qui suppose le respect par tous des gestes barrières, l’une des conditions essentielles dans la lutte contre la pandémie. Le port du masque, le respect de la distanciation sociale et des règles d’hygiène. « Le gouvernement et ses agents doivent montrer l’exemple, susciter un comportement exemplaire » a martelé le chef du gouvernement. Joseph Dion Ngute a également invité les membres de son équipe à mettre sur pied des dispositions pour limiter l’accès des usagers dans les services publics. « Le temps est venu  de rendre effective la dématérialisation des procédures en mettant en ligne sur les sites des ministères et d’autres plateformes, les documents que sollicitent les usagers » a prescrit Joseph Dion Ngute qui s’est pour la circonstance félicité de ce qui se fait déjà au niveau du ministère des Finances pour permettre aux agents publics de télécharger en ligne leurs bulletins de solde. Le troisième enseignement quant à lui portait sur la mobilisation de tous pour barrer la voie au Covid-19. Cette mobilisation doit aller au-delà du gouvernement et de ses démembrements, en associant les différents acteurs sociaux (partis politiques, syndicats, secteur privé, associations, clergé…) « J’ai récemment tenu des concertations avec des représentants de ces différents acteurs. J’entends poursuivre cette démarche » a indiqué le Premier ministre.

Sur l’humanisation de la prise en charge et des familles des personnes décédées, et s’adressant à la presse à l’issue des travaux, le ministre de la Santé publique, Malachie Manaouda a indiqué que la décentralisation de la prise en charge va régler un certain nombre de problèmes, parce qu’avec l’entrée en scène des districts de santé, le patient va être beaucoup plus proche de la formation sanitaire. S’agissant de la gestion des corps, le ministre de la Santé publique a indiqué que tout est en train d’être mis en œuvre pour une plus grande association des familles, tout en tenant compte du caractère contagieux de ceux-ci. Il s’est néanmoins félicité du nombre de personnes guéries à ce jour. Celui-ci culmine à 3 326 sur 5 356 malades.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category