239 nouveaux cas positifs et six décès

Ces données concernant la situation épidémiologique ont été dévoilées hier par le directeur de la Lutte contre la maladie, les épidémies et les pandémies au cours du débriefing journalier.

A la date du 31 mai 2020, la situation épidémiologique du coronavirus au Cameroun fait état de 239 nouveaux cas positifs, six décès et 10 personnes guéries. Le jour précédant, le pays affichait un total de 5904 cas positifs et 191 décès. Des chiffres plutôt rassurants selon Dr Georges Alain Etoundi Mballa.

Face à la presse hier à Yaoundé, dans le cadre du briefing quotidien, le directeur de la Lutte contre la maladie, les épidémies et les pandémies au Minsanté a fait savoir que « depuis la notification des deux premiers cas le 6 mars dernier, les données actuellement disponibles sont rassurantes et nous ont permis d’avoir une meilleure connaissance sur le Covid-19. La proportion de décès liée à ce virus est de près de trois personnes sur 100 », a-t-il souligné.

Au moment où les cours reprennent dans les différents ordres d’enseignement, le responsable du Minsanté s’est appesanti sur les prescriptions du Premier ministre, chef du gouver- nement lors de sa déclaration spéciale du 29 mai dernier, à savoir, la propreté et la désinfection des établissements scolaires, la mise à la disposition des administrations du secteur éducatif, des masques de protection indivi- duelle et des solutions hydro alcoo- liques, la distribution des kits sanitaires aux établissements scolaires, la mise en place des dispositifs visant à garantir la sécurité sanitaire des étudiants et personnels d’encadrement dans toutes les universités. « Car, si les enfants de moins de 20 ans représentent le groupe de population le moins affecté par la maladie, il n’en demeure pas moins qu’ils peuvent être contaminés par le virus, le transmettre comme tout le monde. Même s’ils sont souvent moins affectés par la maladie, ils ne sont pas pour autant invulnérables », sou- ligne-t-il.

D’après le Dr Etoundi Mballa, la reprise des cours ce jour pour certaines classes garantit, une transition plus favorable vers la rentrée scolaire 2020/2021. Cette rentrée constitue également une occasion à saisir afin de réduire les conséquences indésirables du confinement sur les enfants. « Plus que jamais l’impérieuse nécessité de développer une culture de la sécurité sanitaire dans notre environnement s’impose. Plus que jamais, le Cameroun doit développer des stratégies susceptibles de relever les défis majeurs que les urgences sanitaires liées à ces risques imposeront à notre tissu socio-économique et culturel. Plus que jamais, les Camerounais doivent adopter, développer des savoir-faire, des savoir être et des attitudes susceptibles d’atténuer les répercussions individuelles des futures épidémies et pandémies », a-t-il martelé .

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category