Société

Sud : rentrée effective

Le gouverneur Félix Nguélé Nguélé a fait le tour de certains établissements scolaires d’Ebolowa, pour se rendre compte de l’effectivité de la reprise des cours.

Thermo flash, lavage systématique de mains, respect scrupuleux de la distanciation sociale. Telles sont les mesures- barrières fortement appliquées dans les établissements scolaires publics et confessionnels, visités hier dans la ville d’Ebolowa, à l’occasion de l’ouverture des campus scolaires aux élèves des classes d’examen, pour le compte du 3e trimestre 2019-2020. Le gouverneur du Sud, Félix Nguélé Nguélé et sa suite, ont effectué une descente dans une dizaine d’établissements scolaires. Sous le spectre de la menace toujours constante du coro- navirus, le gouverneur a tenu à se rendre compte de l’effectivité de la reprise des cours, pour le compte du début du troisième trimestre, qui marque le dernier tournant avant les examens certificatifs.

Au lycée classique et moderne, première étape de cette descente, les premiers cours sont dispensés. Christophe Olinga Fouman, professeur de philosophie, entretenait les élèves de la Terminale A4 espagnole sur un chapitre portant sur : « l’homme dans ses rapports avec la vérité ». Dans chacune des étapes, les cours avaient bel et bien débuté et toutes les conditions académiques étaient réunies, de l’avis des chefs d’établissement, pour que ce troisième trimestre soit une réussite. Félix Nguélé Nguélé s’est également rassuré du strict respect des mesures-barrières gouvernementales, et les mesures prises par les chefs d’établissement, pour la sécurité des apprenants contre la propagation de la pandémie. « Nous avons pris des mesures, pour que tous les élèves arborent le masque, se lavent régulièrement les mains avant l’accès dans les salles de classe », affirme Pierre Réné Ossombe, proviseur du lycée classique et moderne d’Ebolowa. A l’intérieur des salles, les places sont numérotées et les élèves sont installés un par banc, question de respecter la distanciation physique. Dans les écoles primaires, le lavage régulier des mains est de rigueur. D’ailleurs, devant chaque salle de classe, l’on a installé une maîtresse qui se charge du lavage des mains et l’accompagnement des élèves qui solliciteraient les toilettes .

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps