Procès maurice kamto,FESPACO, déscentralisation au cameroun, nord west crisis

Politique

Douala : Mbassa Ndine imprime sa marque

Malgré un contexte économique morose, le nouveau maire commence à faire bouger les lignes.

Trois mois après son arrivée à la tête de la Communauté urbaine new look et déjà un bilan à défendre. Un peu trop tôt diraient certains… Ou alors il s’imprègne encore des dossiers, pourrait-on entendre dans le proche entourage. La vérité c’est qu’on ne saurait loger le nouveau maire de Douala, Roger Mbassa Ndine, dans l’une de ces cases. Pour parler comme les jeunes, l’homme est plutôt cool. Il travaille. Et cette réputation de bosseur l’a précédé dans la capitale économique. Depuis son élection le 4 mars dernier, celui qui est aussi conseiller municipal de la commune de Douala Ve a à peine eu le temps de fêter avec les femmes le 8 mars à la Vallée de la Besseke que les mesures barrières contre le Covid-19 se sont incrustées dans son agenda. En ce moment, le maire fait le tour des établissements scolaires de la ville. Son staff au niveau du conseil de Communauté n’est pas en reste. Aussi Roger Mbassa Ndine est régulièrement accueilli par les chefs d’établissement, les mains pleines de seaux, gels hydro-alcooliques, masques et autres thermo flashs pour une rentrée scolaire sans contamination au Covid 19 à Douala.

Au-delà de la lutte contre la pandémie à coronavirus, le nouveau maire a du pain sur la planche. Douala l’attend et il en est conscient. C’est ainsi qu’il a déjà entrepris la régulation des constructions. Depuis le 13 avril et jusqu’au 25 juin de l’année en cours, le nouvel exécutif communal est plongé dans la campagne de régulation des constructions érigées sans permis de construire.

Autre patate chaude en cours de refroidissement : la situation des ex- délégués du personnel. Longtemps en conflit avec l’équipe sortante, les dix employés ont retrouvé leur travail avec l’arrivée du nouvel exécutif de la ville de Douala. Peu a été dit sur le contenu du protocole d’accord signé entre ces personnels et la ville de Douala, mais on s’est mis d’accord. La tâche est ardue pour monsieur le maire et il aura certainement besoin de tous .

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps