Objectif, 50 000 tests au 15 juin

La nouvelle approche en tracking, testing et traitement a été présentée hier lors du point de presse quotidien donné au Centre des opérations des urgences de santé publique à Yaoundé.


Dès ce vendredi, s’ouvre une nouvelle approche dans la stratégie de riposte face au coronavirus au Cameroun. Elle s’articule autour de trois axes en trois « T » : traquer, tester et traiter. Approche dévoilée hier lors du point de presse donné au Centre des opérations des urgences de santé publique (Cousp) par Dr Alain Georges Etoundi Mballa, directeur de la lutte contre la maladie, les épidémies et pandémies au ministère de la Santé publique (Minsanté). Dans les faits, il s’agira d’engager une recherche active des cas suspects et leurs contacts, de dépister, d’isoler et de traiter les cas confirmés. L’objectif, à terme est de « contenir, circonscrire et stopper l’épidémie », va-t-il relever.
En effet, indique l’incident manager au Cousp, près de 20% des personnes testées sont asymptomatiques et donc, susceptibles de contaminer le plus grand nombre. L’objectif étant de tester 50 000 personnes sur l’ensemble du territoire national au 15 juin prochain. A ce jour, estime Dr Etoundi Mballa, l’ensemble des analyses effectuées est évalué à 30 000. Conséquence, il faudra davantage de centres de dépistage. C’est pourquoi dès ce vendredi, des centres de prélèvement seront installés dans les centres de santé de district pour donner la possibilité au plus grand nombre d’être testés. A en croire l’incident manager du Cousp, les laboratoires constituent une composante essentielle de la nouvelle stratégie de riposte, étant donné que les analyses y sont effectuées. A ce jour, des laboratoires sont déjà fonctionnels dans les régions du Centre, du Littoral, de l’Est, du Nord, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. « Les autres régions bénéficient et réalisent des tests de dépistage rapide permettant d’avoir un résultat sous un délai de 15 minutes », va-t-il mentionner. En effet, le gouvernement vient d’acquérir 100 000 tests rapides, en plus des 45 000 tests moléculaires disponibles.
Au 4 juin, la situation épidémiologique dans le pays fait état de 248 nouveaux cas positifs sur un échantillon de 987 personnes testées. En cumulant avec les données de laboratoires qui font état de 167 autres cas, le Cameroun compte à ce jour 7392 cas. De même, deux nouveaux décès sont enregistrés, pour un total de 205 depuis le début de la pandémie. Enfin, la journée de jeudi a permis d’enregistrer 22 nouveaux guéris. Ce qui porte à 4 575 personnes guéries du coronavirus au Cameroun.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category