Cames 2020 : les Facultés de médecine se préparent

Un séminaire de préparation au concours d’agrégation à l’attention des candidats a été ouvert hier par le vice-recteur de l’Université de Yaoundé I, Pr. Luc Calvin Owono Owono.

Quatre mois d’intense préparation avant de se présenter au concours d’agrégation en médecine humaine, pharmacie, odontosmatologie et productions animales du CAMES. Ils sont 18 candidats issus des Facultés de médecine et des Sciences biomédicales de l’Université de Yaoundé I (FMSB) et de l’Université de Douala à se présenter pour le compte de l’année 2020, à ce concours très sélectif. Et pour les mettre dans le bain de l’examen, la FMSB de l’Université de Yaoundé I, par ailleurs Centre sous régional de formation du CAMES, sous l’autorité du Pr Jacqueline Ze Minkande, doyen de la FMSB, abrite pour sa 22e fois, un séminaire de préparation au concours d’agrégation de médecine humaine, médecine vétérinaire et le séminaire de l’harmonisation des curricula de formation aux études médicales en Afrique centrale.


Read also : Solidarité chez les enseignants : union sacrée autour de la craie

Une rencontre qui selon madame le doyen, va une fois de plus permettre aux candidats d’améliorer leurs performances. Même si le taux de réussite est passé de 30 à 95%, le centre entend améliorer le score pour le porter à 100%. Pour ce faire, les candidats ont été appelés à plus d’ardeur au travail durant les 11 jours que durera le séminaire. « Je leur demande de maintenir haut la flamme et l’espoir placé en eux. Ceci va exiger l’humilité, l’abnégation, l’organisation, les sacrifices, les efforts physiques, psychologiques et financiers et par-dessus-tout, le respect absolu des aînés », a recommandé le vice-recteur de l’Université de Yaoundé I, Pr. Luc Calvin Owono Owono.


Read also : Plan triennal spécial-Jeunes : le temps des entrepreneurs juniors

Au terme du séminaire, les candidats devront être capables de présenter de façon convaincante devant un jury, les titres et travaux, qui représentent l’aboutissement du parcours depuis le recrutement comme enseignant d’université à ce jour. De même, ils devront présenter dans les règles de l’art une leçon magistrale en respectant le timing, les cibles, les objectifs de la leçon, la science, l’usage du matériel didactique et pédagogique ainsi que les outils des TIC. Enfin, l’étape de l’épreuve du malade dans le strict respect de l’éthique. Cette dernière consiste à prouver qu’on est médecin, chercheur, spécialisé dans les laboratoires. Des étapes qui n’effraient pas le Dr Georges Bediang, médecin en informatique médicale qui se dit prêt pour affronter ce grand concours. « En tant que candidats motivés nous sommes quasi prêts. Nous avons mis en place un certain nombre d’éléments depuis plus d’un an. C’est tout un processus que nous essayons de délivrer », a-t-il dit avec assurance. 


Read also : Roadworthiness Certificate : Forgery Far From Over

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category