Dschang : les 100 premiers jours du maire

28 février - 6 juin 2020. Cela fait exactement 100 jours que Jacquis Kemleu est à la tête de la commune de Dschang. Au cours d’une conférence de presse organisée le 8 juin dernier à l’esplanade du musée des civilisations de Dschang, le maire a dressé le bilan de cette période. La « mandature de défi » dans la dynamique collective et citoyenne pour la modernisation de la ville comme il le rappelle à souhait, a débuté en force sur le plan de la santé avec la lutte contre le Covid-19. En plus des multiples campagnes de sensibilisation et autres actions diverses, la mairie a installé plus de 80 kits de lavage des mains, 14 kits de désinfection des mains à des points stratégiques de cette municipalité et distribué une cinquantaine de litre de gel hydro-alcooliques. La campagne d’amélioration de l’offre en eau potable a déjà abouti à la réalisation de quatre forages à des en- droits stratégiques (le marché de Tsinfem, l’hôpital de district, la mairie et le centre administratif de Dschang). L’agence municipale de l’eau et de l’énergie travaille actuellement à la disTribution de l’eau produite par ces ouvrages hydrauliques aux usagers.


Read also : Promotion des jeunes : du concret

Le maire prévoit construire à court terme, huit forages pour améliorer la capacité d’eau disponible en permanence à Dschang. Sur le plan énergétique, un projet d’électrification du groupement Fotetsa est en cours de réalisation. Un ouvrage qui bénéficie d’un financement d’un milliard de F du partenaire Solarhydrowatt. C’est le fruit d’un partenariat noué entre la commune de Dschang et le fonds des contrevaleurs Suisse. Un autre partenariat noué entre la mairie et l’université de Dschang, va permettre d’améliorer la capacité d’accès à l’eau potable dans la ville par l’implémentation des travaux des étudiants de la filière géologie appliquée spécialité hydraulique sur le sol propice de Dschang. Un nouveau schéma directeur de collecte des ordures permet désormais de maintenir le centre urbain toujours propre. L’agence municipale de gestion des déchets, désormais dotée d’un nouveau pick-up officiellement offert lors de cette conférence de presse par le maire, veille à la bonne collecte des déchets. Selon Jacquis Kemleu, une usine de tri et de traitement automatique des déchets est en cours d’installation dans la ville. Un projet qui va offrir des emplois tandis que les divers produits qui en découleront vont renflouer les caisses de la municipalité.


Read also : Génie militaire : 14 démineurs en fin de stage

A la mairie, l’administration communale est désormais plus proche du citoyen. Des conventions ont été ratifiées avec des institutions financières pour faciliter la gestion des salaires, et fluidifier le circuit des recettes. L’assiette fiscale a été élargie et le logiciel Simba améliore la transparence et la clarté financière


Read also : Gestion déchets plastiques : Douala III, future cité écologique

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category