Régions

Sud : la présidente du tribunal administratif n’est plus

Lydie Mendo épouse Malongté, la toute première présidente du tribunal administratif du Sud, à Ebolowa, est décédée le 2 juin 2020. Son décès, des suites de maladie, a été constaté par le Dr Vincent de Paul Elanga, directeur de l’Hôpital régional d’Ebolowa. Le haut commis de l’Etat, par ailleurs notable à la chefferie traditionnelle de Mebae, à Ebolowa, avait pourtant travaillé toute la semaine d’avant. « Nous étions convaincus qu’elle allait mieux. Nous nous sommes vus vendredi et, rien ne présageait d’une mort soudaine. J’étais surpris qu’on m’appelle, le 2 juin, en mi-journée, pour me dire qu’elle est décédée», a confié un de ses collaborateurs.

Au tribunal administratif justement, le cabinet de la défunte présidente a été scellé. Mais, une effigie de la maîtresse des lieux est posée sur une tablette. On peut s’y recueillir, en la mémoire de la disparue. Son secrétariat est fermé. Au greffe, tout le monde est effondré et sans voix. Personne n’arrive à parler. « Nous n’avons pas le courage de travailler. Le climat est lourd, comme vous pouvez le constater», murmure un agent. La soixantaine, ce magistrat hors hiérarchie aura été un personnage imposant du paysage judiciaire en général et du Sud en particulier ces dernières années. Victime d’un grave accident de la circulation l’an dernier, l’on savait, depuis lors, sa santé assez chancelante, mais rien ne laissait présager du pire. La dépouille de la présidente du tribunal administratif du Sud a été transférée à Yaoundé.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps