Université de Yaoundé II-Soa : bientôt 12500 logements meublés

Le mémorandum d’entente du projet a été signé entre l’institution universitaire et la société Elite Trends Group, en présence du ministre d’Etat, le Pr. Jacques Fame Ndongo.

12500 logements meublés pour 20 000 étudiants. C’est ce que prévoit le projet Cameroon State University Cities Development CSUCD). Le projet de développement des cités universitaires au sein des universités d’Etat du Cameroun est porté par le Pdg de la société Elite Trends Group (ETG), Emmanuel Musoko, un Américain d’origine camerounaise. La signature du mémorandum d’entente s’est déroulée hier dans la salle des actes du Campus de Soa, entre le recteur de l’Université de Yaoundé II, Pr. Adolphe Minkoa She et Elite Trends Groups. C’était en présence du ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur, le Pr. Jacques Fame Ndongo, ainsi que des responsables de l’université, les chefs d’établissements et les autorités administratives locale. 


Read also : Improving Child Literacy: Nascent Solutions Offers Over 100,000 Books To Three Regions

En effet l’université de Yaoundé II-Soa a été choisie comme établissement pilote pour implémenter ce projet. Cette signature de partenariat public/privé vise donc à fournir aux étudiants des logements meublés de « classe incontestable » et à des prix « raisonnables ». Concrètement, le groupe ETG compte construire une résidence universitaire de 12500 chambres pour 20 000 étudiants. Ces logements seront constitués de chambres meublées, salles de lecture, cuisines par étage avec détecteurs de feu et de fumée, salles de conférence avec équipements audiovisuels et services Wifi, laveries automatiques, l’accès étant sécurisé par une carte, un service de concierge, et des ascenseurs. Le même projet prévoit également un bloc trois étoiles aux normes internationales, avec centres de conférences, puis deux restaurants universitaires. Un projet aux multiples retombées comme l’a relevé le ministre d’Etat. « Au plan managérial, l’université de Yaoundé II, grâce à ce partenariat gagnant -gagnant va pouvoir offrir aux étudiants une cité universitaire tout á fait futuriste. Au plan technico-financier, ce mémorandum va permettre au campus, dans le cadre de son propre budget d’investissement annuel de disposer de structures tout à fait moder


Read also : 5e anniversaire du CHRACERH : l’hommage au couple présidentiel

 le premier financement sera obtenu des investisseurs sur le budget du projet. L’objectif du projet CSUCD est d’améliorer l’offre de logements et réduire le déficit des logements et équipements des étudiants. 


Read also : Malades mentaux errants : Yaoundé s’organise

Pour le Minesup, le projet est louable et à encourager. « J’ai loué cette initiative du PCA et du recteur parce que c’est ce que le gouvernement de la République a toujours demandé. Saisir les possibilités endogènes pour réaliser des infrastructures convenables et modernes. Evidemment, pour les étudiants, nous souhaitons que les prix soient convenables, abordables, peu onéreux.  Et ce sera l’apanage du partenaire américain », a conclu le Pr Jacques Fame Ndongo.


Read also : Cyber Security/Cyber Criminality : African Experts Address Pros, Cons

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category