Procès maurice kamto,FESPACO, déscentralisation au cameroun, nord west crisis

Politique

Reprise des vols internationaux : le Premier ministre fixe les conditions

Le sujet était au cœur de la réunion du Comité interministériel d’évaluation de la stratégie de riposte gouvernementale contre le Covid-19 qui s’est tenue hier à Yaoundé.

La situation économique mondiale incite de nombreux pays à envisager de plus en plus la reprise des activités dans le secteur aérien fortement touché par la pandémie du coronavirus. Dans cette perspective, le trafic aérien joue un rôle non négligeable, dans la mesure où il permet des échanges entre les Etats en favorisant notamment les mouvements de personnes. Or l’on se rappelle que l’une des premières mesures qui avaient été prises par la plupart des pays touchés par la pandémie en cours consistait en la fermeture de leurs espaces aériens, maritimes et terrestres. Si les échanges économiques ont pu continuer par voie maritime, et même parfois aérienne avec la possibilité des vols-cargos, les déplacements des personnes quant à eux restaient jusque-là circonscrits à la portion congrue. De nombreux Etats pensent de plus en plus à lever cette restriction. Le Cameroun ne vit pas dans un monde clos. Le sujet était hier au cœur de réunion d’évaluation du Comité interministériel d’évaluation de la stratégie de riposte gouvernementale contre le Covid-19 présidée en visioconférence, depuis son cabinet au 6e étage de l’Immeuble étoile, par le Premier ministre, chef du gouvernement. Toutefois, dans son propos liminaire, Joseph Dion Ngute s’est voulu clair. « Si la réouverture du trafic est indispensable pour la relance du monde économique, elle ne doit cependant pas contribuer à aggraver le péril défectueux inhérent au Covid-19 » a-t-il prévenu. Des dispositions doivent être prises pour assurer, non seulement la sécurité des personnes exerçant dans les aéroports concernés par cette activité et même de l’ensemble de la population, de façon générale.
Une préoccupation qui était au centre des différentes concertations entre le ministre des Transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe et les promoteurs des agences de voyage et les responsables des compagnies de transport aérien. Objectif : définir le protocole de service à mettre en œuvre dès la reprise des vols internationaux. Des dispositions qu’il faut également étendre au niveau des établissements hôteliers et des restaurants qui ont ouvrent désormais au-delà de 18 heures à la faveur des mesures d’assouplissement instruites par le président de la République et rendues publiques par le Premier ministre, chef du gouvernement, le 30 avril 2020 et qui étaient au cœur de la communication présentée au cours des travaux d’hier par le ministre d’Etat, ministre du Tourisme et des Loisirs, Maïgari Bello Bouba. S’agissant de l’initiative de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA) sur la mise en place d’une plateforme numérique de lutte contre le coronavirus à l’échelle continentale, le ministre des Postes et Télécommunications, Minette Libom li Likeng a insisté dans sa communication sur la nécessité de protéger les données personnelles des usagers dans ce processus. Comme il est désormais de tradition au cours de ces rencontres hebdomadaires, le ministre de la Santé publique, Malachie Manaouda a fait le point de la situation épidémiologique dans notre pays, avec un accent sur l’opérationnalisation des centres de traitement du Covid-19, dans un contexte où le gouvernement a décidé de l’accélération du testing auprès des populations. Sur les chiffres, l’on retient qu’au moment de sa communication hier en mi-journée, le Cameroun enregistrait un peu plus de 10 600 personnes ayant contracté la maladie dont plus de la moitié ayant recouvré la santé et 282 décès.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps