Lutte contre Boko Haram: Paul Biya renforce les comités de vigilance

Au nom du chef de l’Etat, le gouverneur de l’Extrême-Nord est allé remettre des appuis financiers à ceux du Mayo-Tsanaga. 
 
Ils sont au nombre de 1 600, les membres des comités de vigilance qui quadrillent le département du Mayo-Tsanaga. Des hommes et des femmes qui abattent chaque jour un travail de veille en vue de la sécurisation des villes et villages de ce département. Leur contribution a été appréciable dans les succès que nos forces de défense et de sécurité ont enregistrés ces derniers mois contre les terroristes de Boko Haram. On se rappelle encore que le 31 mars dernier, ce sont les membres des comités de vigilance qui ont interpellé une jeune fille kamikaze bourrée d’explosifs dans la localité de Mozogo, alors qu’elle avait planifié d’aller faire exploser sa charge dans un marché.
C’est pour les encourager que le chef de l’Etat a envoyé le gouverneur de l’Extrême-Nord leur remettre des appuis financiers. Cette cérémonie a eu lieu le 10 août 2016 à la place des fêtes de Mokolo. Midjiyawa Bakari a saisi cette opportunité pour leur repréciser le rôle qui est le leur dans cette guerre contre la nébuleuse Boko Haram. C’était au cours d’une réunion qu’il a par la suite présidée dans la salle des conférences de la commune de Mokolo en présence des chefs traditionnels venus de diverses localités du Mayo-Tsanaga. Le Mayo-Sava et le Logone-et-Chari sont les prochaines étapes de la descente du porte-parole du chef de l’Etat.
 
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie