International

Présidentielle ivoirienne : Konan Bédié intéressé

Il a annoncé sa candidature à l’investiture pour le compte du PDCI au cours d’une réunion avec son parti samedi dernier à Abidjan.

C’est à son domicile, devant les cadres du Parti démocratique de la Côte d’Ivoire (Pdci), que Henri Konan Bédié a annoncé sa candidature à l’investiture samedi dernier à Abidjan. Ce n’était pas une rencontre populaire, car les participants étaient triés sur le volet, du fait de la pandémie du coronavirus. Une réunion marquée par de brèves interventions. 
Ghislain Lahoré Tchel Bi, présenté comme le plus jeune des délégués départementaux du Pdci a ouvert le bal des intervenants. « …Les membres du secrétariat exécutif, les vice-présidents du parti, les délégués départementaux et communaux, les responsables des structures spécialisées vous demandent, avec insistance, de faire acte de candidature à la convention de désignation du candidat du Pdci-Rda à l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 », a-t-il déclaré au président du Pdci. Du coup, il a été conclu que la jeune génération a fait allégeance. Ceci est soutenu par l’intervention de Jean Louis Billon, ancien ministre dont le nom circulait parmi les présidentiables : « Je retire ma candidature et je demande à tous les jeunes de s’aligner derrière vous (Henri Konan Bédié, Ndlr) pour mener le combat et vous apporter la victoire ». Etait présent à la réunion de samedi, Thierry Tanoh, un autre ancien membre de gouvernement dont le nom était aussi avancé comme candidat potentiel. En réponse, Konan Bédié a eu ces propos : « Je reçois cette demande de candidature comme une mission de salut public découlant d’une attente forte de la base, m’imposant ainsi l’obligation d’être candidat ». 
La convention qui validera sa candidature, dans la perspective de l’élection présidentielle du 31 octobre 2020 se tiendra en fin juillet. Ex-président de la République de 1993-1999, Henri Konan Bédié, renversé par un coup d’Etat militaire en décembre 1999, compte reprendre le témoin et succéder à Alassane Dramane Ouattara. En 2010, il était partant, mais était arrivé troisième à l’issue du premier tour, derrière Laurent Gbagbo et l’actuel président de la République. Au second tour, il avait soutenu ce dernier. En coulisses, certains cadres disent souhaiter un changement générationnel, mais rares sont ceux qui contestent publiquement l’autorité de Konan Bédié même si plusieurs cadres ont quitté le parti pour rejoindre le rassemblement des Houphouëtistes pour la paix (Rhdp, au pouvoir). 
Deux candidats se sont déjà officiellement déclarés : Guillaume Soro et Amadou Gon Coulibaly, respectivement ancien président du parlement et actuel Premier ministre de la Côte d’Ivoire.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps