Infrastructures sportives et hôtelières : Garoua dévoile ses charmes au Minsep

Le Pr. Narcisse Mouelle Kombi a apprécié hier les avancées enregistrées sur les différents chantiers. Il appelle néanmoins à l’accélération de certains travaux.

Le sourire (hôtel 70 chambres).  Rictus de sourire (Motel Plazza, Hôtel Relais Saint Hubert, voies d’accès). Pas de sourire (Hôtel Bénoué, terrains d’entraînement du Cenajes, de Rey-Ré, de Poumpoumré). Eclat de rire (stade omnisports Roumdé Adjia, terrain d’entraînement Roumdé Adjia). Ainsi peut-on résumer  la visite des chantiers de la Can 2021 à Garoua par le ministre des Sports et de l’Education physique
Au pas de course, le Pr. Narcisse Mouelle Kombi, a fait le tour des différents sites. D’abord l’hôtel 70 chambres, en attendant un nom de baptême. L’établissement situé à deux kilomètres de l’aéroport affiche fière allure. La construction est terminée. Mota Engil, le constructeur portugais, a remis les clés à l’Etat du Cameroun le 19 mai dernier. Il n’y a presque rien à redire sur cet ouvrage qui va rehausser l’offre d’hébergement dans la ville de Garoua.
Narcisse Mouelle Kombi qu’accompagnaient le gouverneur du Nord Jean Abate Edi’i, le 1er vice-président de la Fécafoot, Alim Konate, le maire de la ville de Garoua, le Dr Ousmaïla,  pouvait donc s’attaquer au plus difficile. Les infrastructures sportives et hôtelières dites à « problème ». S’il a apprécié les avancées  notables enregistrées sur certains chantiers à savoir l’Hôtel Bénoué, les terrains d’entraînement du Cenajes et de Rey-Ré, à côté de la gendarmerie, le président du Cocan, a néanmoins demandé aux différentes entreprises adjudicataires des travaux de mettre les bouchées doubles. A l’Hôtel Bénoué, il a reçu les assurances de Prime Potomac que le chantier sera livré et équipé au plus tard le 30 septembre 2020 « sans conditions », a tenu à savoir le Minsep. Au Centre hospitalier régional de Bockle, l’entreprise est mobilisée. 
Sur les sites des différents stades d’entraînement (Cenajes, Poupoumré, Rey-Ré, complexe coton sport), le Minsep a tenu  le langage de la vérité aux responsables de l’entreprise. Les yeux dans les yeux, Narcisse Mouelle Kombi, a dit au promoteur de Prime Potomac, Ben Modo,  qu’il a un devoir de compte rendu à sa hiérarchie. Il ne veut pas qu’il y ait un désagrément si la Confédération africaine de football (CAF) venait à effectuer une visite à Garoua. A l’hôtel 100 chambres dont la construction a également été confiée par l’Etat à Prime Potomac, ça ne bouge pas beaucoup. Les organisateurs ont réservé le meilleur pour la fin : la visite du complexe sportif de Roumdé Adjia (stade omnisport et annexe). La plateforme a été  entièrement relookée par Mota Engil.  A la lecture des signes sur le visage du Minsep sur cette plateforme, on pouvait lire la satisfaction, la fascination, voire l’émerveillement de Narcisse Mouelle Kombi
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category