Enseignement à distance : l’Unesco appuie les établissements scolaires

Des dons en équipements technologiques et en appareils remis vendredi dernier au ministre Nalova Lyonga, par l’agence onusienne au Cameroun.

Le Cameroun est en passe de devenir un modèle en Afrique centrale, et même, sur tout le continent. La pandémie de coronavirus est finalement une opportunité pour éprouver ses capacités à transmettre les savoirs et les connaissances, malgré la distance, les défis sécuritaires et les désastres naturels. Un constat qui a poussé l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), à renforcer le dispositif déjà mis en œuvre dans le pays. Vendredi dernier, le représentant résident de l’Unesco, Salah Khaled, a remis un don d’équipements informatiques et technologiques au ministre des Enseignements secondaires (Minesec), Nalova Lyonga.
Concrètement, l’Unesco a offert 225 modems de connexion Internet, dix ordinateurs portables, un ordinateur de bureau, deux caméras Tv haute performance, trois vidéoprojecteurs, ainsi que deux grands tableaux blancs avec effaceur, deux disques durs externes de quatre tera et trente-trois packs de 15 DVD de cours en ligne. Il y a également un studio pour la pré-production et la post-production de cours à mettre à la disposition des élèves. L’acheminement de ces équipements dans les établissements scolaires sera supervisé à partir du Minesec. Selon Salah Khaled, « il n’y a plus de limite pour avoir accès à l’éducation ces jours-ci. C’est un pas vers le futur, pour que personne ne soit laissé pour compte ». L’Unesco a procédé à la production et à la digitalisation des cours disponibles sur DVD pour archivage physique, ainsi que des versions numériques pour diffusion télévisée et pour archivage en ligne à travers la plateforme d’enseignement.
En effet, le Minesec avait déjà pris cette initiative de l’enseignement à distance, après la survenue du premier cas de coronavirus au Cameroun et la fermeture conséquente des établissements. Le ministre Nalova Lyonga s’est réjouie de ce que ces efforts soient récompensés et puissent montrer le leadership du pays en matière d’enseignement à distance. Pour elle, les futurs examens vont constituer un test de l’efficacité de l’enseignement à distance, surtout que les connaissances ne s’acquièrent plus seulement sur les bancs de l’école, mais aussi à la télévision, la radio et sur Internet. « Nous espérons une meilleure performance de nos enfants avec cette nouvelle approche de l’éducation à distance », a-t-elle dit.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category