Recrutement spécial : une phase écrite satisfaisante

Le ministre Joseph LE était à l’Enam samedi dernier pour s’assurer du bon déroulement des épreuves du concours dédié aux auditeurs de justice et élèves greffiers d’expression anglaise.

Ambiance studieuse et dans le respect des mesures barrières ce 27 juin 2020 à l’Ecole nationale d’Administration et de Magistrature (Enam). Le centre d’examen de Yaoundé dédié au concours spécial pour le recrutement de la dernière vague de 50 auditeurs de justice et 30 élèves greffiers d’expression anglaise a reçu la visite du ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra), par ailleurs président de la Commission ad hoc de ce recrutement spécial. C’est accompagné des membres de cette commission que Joseph LE a fait le tour des salles d’examen où pas moins de 311 candidats étaient confrontés aux épreuves écrites. Dans toutes les salles visitées, régnaient le calme et la sérénité. Le ministre n’a pas manqué l’occasion de faire déstresser des candidats quelque peu crispés en lâchant des mots d’encouragement : « Bonne chance à tous ! Nous vous souhaitons le meilleur ! », dit-il, en recevant des « Merci Monsieur le ministre ! ».
Au terme du tour du propriétaire Joseph LE s’est dit satisfait du bon déroulement des épreuves. « Après le tour des salles d’examen effectué dans ce premier centre, nous pouvons dire que tout se passe normalement. A travers des images, nous avons également reçu les échos des trois autres centres d’examen, à savoir : Garoua, Bamenda et Buea où tout se passe également bien. Nous travaillons de telle sorte qu’il n’y ait pas de problème », s’est-il réjoui. Rendu à la fin de ce recrutement spécial lancé en 2017, ce processus instruit par le chef de l’Etat vise à enrôler 200 auditeurs de justice et 120 élèves greffiers pour le compte des cours d’appel du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. 
Pour ce qui est de la vague de 2017, le Minfopra a indiqué qu’elle vient de terminer sa formation. « Actuellement, nous sommes en train de remplir toutes les conditions en vue de les mettre à la disposition du ministère de la Justice dans les prochains jours. Les deux vagues qui suivent, celles de 2018 et 2019 actuellement en formation, nous les suivons également de très près dans le cadre de la commission ad hoc composée du Minfopra et du ministère de la Justice », a conclu le ministre LE. Après la phase écrite de ce concours spécial qui s’est achevée hier, il ne reste plus que les épreuves orales et la proclamation des résultats.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category