Economie

Axe ferroviaire Douala-Yaoundé : l’Intercity arrive

C’est l’une des informations à retenir de la session du Comité interministériel des infrastructures ferroviaires du 02 juillet dernier.

Elle est imminente, la réouverture de la desserte par train express de la ligne ferroviaire Douala-Yaoundé. C’est le ministre des Transports (MinT), Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe qui l’a dit jeudi dernier à l’occasion de la 34e session du Comité interministériel des infrastructures ferroviaires (Comifer). Si les journalistes présents espéraient avoir une date précise pour la reprise de cette ligne interrompue suite au déraillement le 21 octobre 2016 à Eséka de ce train, ils ont néanmoins eu la confirmation qu’elle interviendrait dans les prochains jours. « En effet, avec d’une part la finalisation des travaux de réhabilitation des 11 voitures du parc Soule, dont huit sont à date entièrement rénovées, et d’autre part, la réception provisoire prononcée récemment pour les quatre locomotives de l’Etat, acquises chez le constructeur General Electric, nous pouvons prétendre au lancement dans les prochains jours d’un service de train ultra moderne », a indiqué Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe. D’ailleurs, les images qui ont circulé sur la toile il y a quelques semaines viennent rassurer le public sur la qualité et le confort de ces engins.  
D’autres sujets étaient à l’ordre du jour de la concertation du 02 juillet dernier. Le volet des projets d’infrastructures par exemple. « Nous avons évoqué des questions comme des travaux partiels sur le tunnel de Njock qui vont démarrer dans les prochains jours. Nous avons également évoqué les projets en cours de préparation en vue du renouvellement de la voie Belabo-Ngaoundéré et Douala-Yaoundé. Nous en sommes, pour ce qui est de Belabo-Ngaoundéré au lancement de l’étude détaillée qui va nous permettre de lancer définitivement les travaux d’ici la fin de l’année 2021 parce que ces études vont prendre un certain temps », a indiqué Claude Misse Ntone, directeur des Transports ferroviaires au MinT. Les membres du comité ont aussi parlé des travaux en cours sur certains ponts ferroviaires et qui devraient se terminer avant la fin de l’année 2020. Travaux qui vont permettre de relever le niveau de sécurité des convois. Le ministre des Transports a aussi indiqué que la prochaine phase des investissements ferroviaires relevant du programme quinquennal n°2 était en préparation. « Je marque ma satisfaction pour la qualité des échanges sur tous les sujets abordés, notamment le niveau d’exécution du programme quinquennal n°1, le suivi des dossiers de l’accident ferroviaire d’Eséka et de la procédure d’arbitrage. Les projets relatifs au matériel roulant, la sécurisation de la voie ferrée sur le tronçon Belabo-Ngaoundéré, l’état de préparation des travaux du tunnel de Njock et l’extension du chemin de fer camerounais », a conclu le MinT. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps