Société

Milieu carcéral : des précautions sanitaires existent

Hier, lors du point de presse quotidien sur la situation épidémiologique, le Dr Mahamat Fanne s’est appesanti sur les mesures prises dans ce milieu pour lutter contre Covid-19.

Le milieu carcéral camerounais est en éveil pour éviter d’éventuelle contamination de Covid-19. Des mesures urgentes ont été prises pour préserver les prisons afin de circonscrire une éventuelle contamination. Hier, lors du point de presse quotidien sur l’évolution du Covid-19, le Dr Fanne Mahamat, directeur de la promotion de la santé au ministère de la Santé publique est revenu sur les différentes stratégies adoptées par le gouvernement pour lutter contre le Covid-19 en milieu carcéral. Elle a expliqué que le ministre de la Justice, Garde des sceaux, a signé le 18 mars 2020, une lettre circulaire relative au renforcement des mesures sanitaires et de sécurité dans les prisons. Ladite circulaire suspendait toute corvée externe pour les détenus jusqu’à nouvel ordre et la mise en place des conditions particulières pour le contrôle des visites aux détenus en privilégiant la remise des repas en lieu et place des contacts physiques entre détenus et visiteurs. Comme autres mesures, les contacts jugés indispensables entre certains détenus et leurs visiteurs sont strictement encadrés et surveillés avec des dispositions d’accompagnement comme le port obligatoire du masque et le lavage des mains à l’eau propre et au savon. Concernant les échanges entre les détenus avec leurs conseils, elles sont également encadrées sur le plan sanitaire avec l’observation des mesures d’hygiène prescrites à l’endroit de tout visiteur. Dans le lot des mesures de lutte contre la contamination du Covid-19 en milieu carcéral, on retrouve aussi la suspension des activités socio-culturelles et éducatives jusqu’à nouvel ordre. Concernant la prise en charge sanitaire des pensionnaires de prison, le Dr Fanne Mahamat a fait savoir que les évacuations des malades dans les formations sanitaires à l’extérieur jugées indispensables sont aussi encadrées à la sortie comme au retour.
Dans le cadre de la décentralisation de la riposte, le directeur de la promotion de la santé au ministère de la Santé publique a noté qu’il existe des comités régionaux de coordination, de prévention et de gestion chargés de s’assurer du haut caractère opérationnel du mécanisme mis en place, la finalité étant de limiter le risque de contamination du personnel pénitentiaire et des prisonniers. « Au niveau des régions, des comités régionaux des administrations pénitentiaires travaillent et des délégations régionales de la Santé publique travaillent en étroite collaboration », a-t-elle ajouté. Elle a conclu en invitant les populations aux respects des mesures barrières édictées par l’OMS et le gouvernement.

 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps