Insécurité routière : la Crtv et les parlementaires associés

Les deux parties ont signé le jeudi 16 juillet à Yaoundé, une convention pour une synergie d’actions visant à combattre le fléau.

Pour mieux lutter contre l’insécurité routière, le Réseau des parlementaires pour la sécurité routière (Légis-sécuroute) et l’Office national de radiodiffusion du Cameroun (Crtv) ont signé une convention de partenariat. C’était le jeudi 16 juillet dernier à Mballa II, immeuble siège de la Crtv.


Read also : Passeport : les nouvelles conditions

A travers ce protocole d’accord, la Crtv s’engage à accompagner les sénateurs et députés engagés résolument dans la lutte contre la délinquance routière « et sauver le maximum de vies possibles en ce moment de vacances et de veille de rentrée scolaire », a déclaré Charles Ndongo, directeur général de la Crtv. En s’associant donc à Légis-sécuroute, l’Office national de radiodiffusion a promis de produire des spots publicitaires et des programmes audiovisuels qui seront diffusés sur toutes ses antennes, ainsi que leurs plateformes digitales. Le but étant d’intensifier la sensibilisation et d’éduquer les usagers de la route. Car « par ces temps de Covid-19, la communication par l’audiovisuel et le numérique est plus indiquée », a reconnu l’honorable Donald Malombe Essembe, coordonnateur du Réseau. 


Read also : Passports : Cameroon Goes In For International Standards

En plus de l’aspect humain, la nécessité de redoubler d’efforts en matière de lutte contre l’insécurité routière est également économique. Selon les experts, 70 % des accidents routiers sont, non seulement causés par l’homme mais aussi ont une forte incidence sur l’économie du pays. C’est ainsi qu’ils font perdre près de 100 milliards de F par an à l’économie locale, soit environ 1% du PIB national.


Read also : Cameroun-Brésil : la coopération en revue

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category