Economie

Centre de formation aux métiers : Ngaoundéré bientôt équipée

Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle l'a confirmé au cours de sa visite dans le chef-lieu de la région de l’Adamaoua vendredi dernier.

Issa Tchiroma Bakary a eu une mauvaise surprise en se rendant le 24 juillet dernier sur le site devant abriter dans quelques années le Centre de formation aux métiers (CFM). En effet, plusieurs riverains s’y sont installés et beaucoup ont déjà débuté la construction de leur maison. « Il faudrait voir ce problème de près et surtout demander aux occupants de libérer les lieux avant qu’il n’y ait un déguerpissement forcé », a prescrit le ministre au gouverneur de la région de l’Adamaoua, Kildadi Taguiéké Boukar et au préfet du département de la Vina, Fritz Dikosso Seme. Situé en périphérie du centre urbain, le Centre de formation aux métiers devrait être opérationnel en 2022. Il est le troisième au Cameroun après celui de Ndop dans la région du Nord-Ouest et Bertoua dans la région de l’Est.

Au cours de la séance de travail qui a suivi la visite des lieux, on a pu en apprendre davantage sur ce CFM. Ledit centre va comprendre des salles de cours, des ateliers, un bloc administratif, un showroom et un centre de documentation. A Ngaoundéré précisément, trois formations seront proposées aux apprenants, à savoir : opérateur de maintenance de petits équipements, opérateur de transformation des produits animaux et producteur d’aliments pour animaux d’élevage. Des formations qui seront utiles dans cette zone où l’élevage constitue la première activité économique de la population. « Ce centre est une aubaine car il va permettre aux apprenants d’être désormais des créateurs de richesse. De plus, nos jeunes formés seront plus compétitifs sur le marché de l’emploi. Ils vont répondre aux besoins des entreprises », a indiqué le Minefop. La mise sur pied du Centre de formation rentre dans le cadre du programme Transfagri (programme intégré de valorisation et de transformation des produits agri- coles et agro-alimentaires).

Bien que la visite du site du futur CFM soit le point d’orgue de son séjour, Issa Tchiroma Bakary a saisi cette opportunité pour visiter les locaux de la délégation régionale du Minefop, le Centre d’orientation scolaire, universitaire et professionnelle, ainsi que deux entreprises qui exercent dans la transformation du maïs et du blé en farine .

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps