Société

Situation de la pandémie : 17 255 cas et 15 320 guéris à ce jour

Le directeur de la promotion de la santé a dévoilé ces chiffres au cours du point de presse quotidien hier à Yaoundé. Elle a également annoncé 387 morts.

17 255 cas confirmés de Covid- 19 et 387 décès. A ce bilan, se greffe une bonne nouvelle : 15 320 malades ayant recouvré la santé. C’est le tableau qu’affichait hier le pays. L’information a été rendue publique au cours du point de presse du Dr Fanne Mahamat, directeur de la Promotion de la santé au ministère de la Santé publique (Minsanté). Face à ce virus tueur qui gagne chaque jour du terrain dans le pays, Dr Fanne Mahamat, a marqué un temps d’arrêt sur la condition des femmes enceintes. Du fait de leur fragilité physiologique passagère, celles-ci doivent d’après le médecin, veiller particulièrement à la préservation de leur santé. D’où l’importance pour elles de respecter les mesures barrières, notamment le port du masque, le lavage régulier des mains et la distanciation physique. Elles doivent en outre signaler tout symptôme suspect (fièvre, toux ou difficultés à respirer) au personnel soignant le cas échéant. La contribution de leurs proches est plus que nécessaire pour la préservation de leur santé.

Bien qu’à ce jour, la présence du virus n’ait pas été constatée dans les échantillons de liquide amniotique ou le lait maternel, toutes les précautions d’usage doivent être prises lors de l’accouchement. « Pour ce qui est du mode d’accouchement, il est personnalisé et repose sur les indications obstétricales », a confié la responsable du Minsanté.

A en croire Dr Fanne Mahamat, le défi permanent du ministère de la Santé publique depuis le début de la pandémie est de contribuer à sauver des vies en veillant à ce que chaque femme enceinte reçoive le soutien dont elle a besoin pour donner naissance en toute sécurité. « C’est dans cette optique que de nouvelles directives sur la santé de la mère et de l’enfant, élaborées par les experts de la santé de la reproduction sont en cours de validation par le Conseil scientifique afin de garantir aux femmes une expérience positive pendant la grossesse et l’accouchement », a ajouté le directeur de la promotion de la santé.

Avant de clore son propos, Dr Fanne Mahamat a tenu à encourager les femmes enceintes à continuer de fréquenter les formations sanitaires pour les consultations pré et post-natales, ainsi que l’accouchement et la vaccination .

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps