Procès maurice kamto,FESPACO, déscentralisation au cameroun, nord west crisis

Société

Reprogrammation des épreuves du bac : on reprend les cahiers

Malgré la tristesse de devoir recomposer, les candidats des séries C, D et TI ont relancé les révisions avant d’affronter les épreuves de physique, chimie et Svt lundi prochain.

Choquée au départ et maintenant déterminée à décrocher son baccalauréat, Celia Sabrina Monga, élève en Terminale C au Collège Vogt fait partie de ceux qui se ressaisissent rapidement après une difficulté. La jeune fille s’est donnée à 200% avant le démarrage de la phase écrite du baccalauréat la semaine dernière, et maintenant que la reprise des épreuves de physique, chimie et de sciences de la vie et de la terre a été décidée, elle s’est remise au travail. Traitement des épreuves à la maison, révision à l’établissement tous les jours et réduction des heures de sommeil… Le rythme est soutenu, mais elle tient bon. La circulation de ces épreuves dans les réseaux sociaux donne du fil à retordre à tous ces candidats, mais pour la jeune dame, il faut savoir aller de l’avant. Celia Sabrina Monga affirme ainsi qu’elle va s’en sortir. « J’ai beaucoup appris avant cet examen. Si j’ai bien travaillé la première fois sans avoir reçu cette « eau », lundi aussi, je sais que ça va bien se pas- ser. Même comme certains disent que ces épreuves seront très diffi- ciles, ceux qui ont étudié n’ont pas à s’inquiéter », affirme la candidate.

Par ailleurs, le corps administratif n’a pas abandonné les candidats à leur sort. Au lendemain de l’annonce de la reprise de ces épreuves, l’établissement a remobilisé tous les candidats. « Nous sommes à l’école tous les jours. Nous commençons par une composition en traitant une épreuve choisie par l’école et après, c’est la correction de celle-ci avec notre enseignant, avant le retour à la maison, quatre heures après. Je suis donc prêt pour lundi », indique Malik Abba Ali Amadou, un autre candidat. D’après Gaëtan Yandben Mouzong, responsable d’administration et des ressources humaines au Collège Vogt, l’établissement n’a pas voulu jeter l’éponge à la dernière seconde après le savoir dispensé aux élèves pendant l’année scolaire. Au lieu de laisser ses candidats à la maison, le collège a préféré les encadrer.

Si au collège Vogt les candidats sont encadrés, ailleurs ce n’est pas le cas. Nicolas V., élève dans un autre établissement de la place révise au quartier avec quelques camarades. « C’est vrai qu’au départ on était énervé. On s’est ensuite dit que notre avenir en dépend. C’est pour cela qu’on traite des anciennes épreuves tous les jours », déclare-t-il. D’après une source bien introduite à l’Office du baccalauréat du Cameroun, ils seront 54 148 candidats face aux épreuves à partir de lundi prochain. Ils seront répartis dans 294 sous-centres d’examen à travers le pays. La région du Centre à elle seule compte 16 626 postulants, le Littoral en a 15 366. L’Adamaoua a 1305 prétendants alors que le Nord-ouest en a 45. La reprise des épreuves de physique, chimie et de sciences de la vie et de la terre s’achève mardi sur l’ensemble du territoire national .

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps