Société

Prise en charge : le suivi psychologique aussi

Le Minsanté et la Croix-rouge camerounaise sont à pied d’œuvre pour mieux accompagner les malades de Covid-19 et leur entourage. Annonce faite lors du briefing quotidien hier.

Le Covid-19 a des répercussions psychologiques néfastes chez plusieurs malades et leur entourage. C’est pourquoi, pour minimiser ces méfaits, le ministère de la Santé publique en et la Croix-rouge camerounaise sont à pied d’œuvre pour la mise en place d’un mécanisme spécifiquement dédié en réponse au nombreuses sollicitations de personnes qui doivent assumer de vivre avec ce virus au quotidien. Annonce faite hier, au cours du point de presse sur la situation épidémiologique du Covid-19 au Cameroun, par le Dr Linda Esso, sous-directeur de la lutte contre les maladies, les épidémies et les pandémies au ministère de la Santé publique. La responsable s’est appesantie sur l’importance de la prise en charge psychologique des malades de Covid-19 et les personnes à leur proximité. Selon elle, le Covid-19 affecte des personnes non seulement sur le plan physique mais aussi psychologique. La gestion sur le plan mental de cette nouvelle maladie peut être difficile, tant pour la personne infectée que pour son entourage. « Des situations de stress, d’anxiété et de dépression peuvent survenir et rendre nécessaire un suivi particulier à différent moment. C’est pourquoi, avant de réaliser un test de dépistage, à l’annonce des résultats et aussi lors de l’hospitalisation d’un malade, l’accompagnement psychologique des personnes malades et de leur famille est importante », a-t-elle expliqué. 
Concernant le nouveau dispositif d’accompagnement psychologique, le Dr Esso a ajouté qu’il permettra d’appuyer le centre d’appel répondant au numéro 1510 qui déjà très sollicité. En attendant la mise en place de ce nouveau mécanisme de prise en charge psychologique, le Dr Linda Esso a invité toute personne ayant besoin d’un accompagnement psychologique à se rendre dans les formations sanitaires où les premiers secours psychologiques leur seront donnés. Elle a conclu en invitant les populations à respecter les mesures barrières édictées par l’Organisation mondiale de la santé (Oms) et le gouvernement.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps