Politique

Cameroun – Union européenne : les adieux de l’ambassadeur

Arrivé en fin de séjour au Cameroun, S.E Hans-Peter Schadek a été reçu en audience jeudi dernier, au nom du président de la République, par le ministre d’Etat, SGPR, Ferdinand Ngoh Ngoh.

L’histoire des relations diplomatiques entre le Cameroun et l’Union européenne (UE) retiendra qu’il  fut le premier ambassadeur, chef de la délégation de l’Union européenne à présenter ses lettres de créance au président de la République au Palais de l’Unité. C’était le 21 décembre 2017. Avant lui, ses prédécesseurs avaient eu droit à des lettres d’introduction présentées au ministre des Relations extérieures. C’était le signe de l’évolution dans les échanges entre l’UE et le Cameroun. Jeudi dernier, le diplomate européen était encore au Palais de l’Unité dans le cadre de ses adieux au ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh qui l’a reçu au nom du président de la République. Occasion pour les deux personnalités de parcourir la coopération entre le Cameroun et l’Union européenne. « C’était l’occasion de prendre congé parce que je termine mon séjour au Cameroun très prochainement et de passer en revue les trois années passées ici, les différents sujets que nous avons traités ces derniers temps » a fait savoir S.E Hans-Peter Schadek face à la presse. Il a du reste insisté sur le rôle du Cameroun dans la sous-région, et ce sur de nombreux plans. « J’ai tenu à dire que nous comptons beaucoup sur le Cameroun en tant que partenaire dans la sous-région. Sur le plan politique, sécuritaire, économique, il joue un rôle pivot notamment dans la lutte contre Boko Haram dans laquelle nous sommes aux côtés des pays de la sous-région avec un appui très concret par ailleurs dans la force multinationale mixte ».
Le diplomate européen qui vient donc de passer trois années au Cameroun a rappelé l’importance de la coopération entre l’Union européenne et son pays d’accueil, notamment sur le plan économique. « Il me plaît toujours de rappeler que l’Union européenne c’est le premier partenaire commercial du Cameroun avec presque la moitié de ses exportations avec des droits d’exportation sans quota, sans droits de douane qui sont préservés par l’Accord de partenariat économique ». Son séjour en terre camerounaise lui aura notamment donné l’occasion de travailler, non pas uniquement avec des partenaires institutionnels, mais également avec le secteur privé, comme il l’a affirmé. Ceci afin que « les conditions et le climat d’affaires soient incitatifs, qu’il y ait plus d’investissements et qu’il y ait plus d’emplois créés. C’est très important ici avec une jeunesse très dynamique et très motivée ». Le diplomate qui quitte bientôt notre pays a simplement regretté de n’avoir pas pu découvrir toutes les merveilles qu’offre celui-ci, en raison notamment de la pandémie du coronavirus. Mais ce n’est certainement que partie remise.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps