Politique

Attentats terroristes de Nguetchewe : les attentions du couple présidentiel

En plus du réconfort moral, le couple présidentiel a envoyé le gouverneur de la région de l’Extrême-Nord leur remettre un important don des denrées alimentaires.

Suite aux attaques des Boko Haram qui ont fait 17 morts dans la nuit du 1er au 2 août 2020, le président de la République a dépêché le gouverneur de l’Extrême-Nord hier, 4 août 2020 pour adresser un message de compassion aux familles éprouvées. En dehors des 17 morts au nombre desquels deux kamikazes, on compte 14 blessés dont 11 qui sont dans un état préoccupant. Ces blessés sont référés dans trois hôpitaux. A savoir, l’hôpital adventiste de Koza, l’hôpital régional annexe de Mokolo et l’hôpital régional de Maroua.  Midiyawa Bakari, s’est fait le devoir de se rendre à leur chevet.
Au nom du président de la République et de Mme Chantal Biya, il leur a souhaité un prompt rétablissement tout en leur remettant des enveloppes au nom du couple présidentiel. A son arrivée à Nguetchewé, le gouverneur avait dans ses valises un important stock de denrées alimentaires. Dans le détail, il y avait 50 sacs de riz de 30 kg, 20 sacs de mil jaune, 30 sacs de haricot, 40 sacs de gombo sec et 20 cartons de sucre qu’il a remis aux familles en détresse. Le gouverneur a félicité les membres des comités de vigilance à qui il a remis un appui financier d’un million F au nom du couple présidentiel. Sa majesté Abba Mahama Chetima, le lamido de Mozogo a remercié chef de l’Etat et son épouse, pour cette prompte réaction suite à cet attentat des Boko Haram
Depuis cette attaque à Nguétchéwé, ce village situé à une trentaine de kilomètres de la frontière nigériane ne présentait plus que ruine et désolation. C’est dans cette localité que les populations situées sur le corridor nigérian sont venues se réfugier, suite aux incursions des terroristes de Boko Haram. Dans les interventions qui ont eu lieu à l’occasion de cette descente sur le terrain, les orateurs ont sollicité avec force que les mesures sécuritaires soient renforcées en leur faveur. On se rappelle encore de l’excursion de la cohorte des terroristes de Boko Haram qui, en novembre 2014 sont venus nuitamment y  enlever le père Georges Vandenbeusch. En réponse, le gouverneur de l’Extrême-Nord a rassuré ses interlocuteurs que des dispositions sont en train d’être prises dans ce sens.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps