Economie

Relance économique : les principales pistes

Les axes du plan de relance ont été discutés lundi dernier au cours de la 11e session ordinaire du comité de pilotage du Programme des réformes économiques et financières de la CEMAC.


Le Comité pilotage du Programme des réformes économiques et financières de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Pref-Cemac) s’est réuni lundi 3 août dernier en sa 11e session ordinaire. Une session organisée en visioconférence sous la direction de Gilbert Ondongo, ministre d'Etat, ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Portefeuille public de la République du Congo, président dudit Comité. Deux principaux sujets ont été débattus par les ministres en charge de l'économie, des finances et de l'intégration, ainsi que les premiers responsables des institutions sous régionales, membres de ce comité de pilotage. Il s’agissait du programme de deuxième génération avec le FMI et le projet de plan de relance économique. Objectif, sortir l’Afrique centrale de la crise économique induite par la crise sanitaire liée au Covid-19.
Au sujet des programmes avec le FMI, il a été question de poser le cadre des programmes de deuxième génération avec le FMI. « Vous savez que suite à la crise survenue en 2014 et qui s’est accentuée en 2016, nous avions ensemble décidé d’aller vers les institutions de Bretton Woods pour avoir des programmes à réaliser. Certains pays aujourd’hui ont fait trois ans avec le Fmi et sont arrivés au terme de leur programme. Il est donc question de mettre en place d’autres programmes », explique Gilbert Ondongo. La concertation de lundi a donc permis de préciser les contours des nouveaux programmes. « Les programmes de première génération ont traité essentiellement des questions budgétaires et monétaires. Maintenant, dans le cadre des programmes de deuxième génération, nous voulons mettre l’accent sur les questions de développement et de croissance », a indiqué le président du comité de pilotage.
Pour ce qui est du projet de plan de relance économique au sein de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC), les membres du comité de pilotage ont peaufiné les propositions à soumettre aux instances supérieures de la communauté. Mais il sera question de parler d’une seule et même voix. « Il y a la crise sanitaire qui a engendré une sévère récession économique à travers le monde et l’Afrique centrale n’est pas en marge. Nous avons donc discuté d’une esquisse de plan de relance au niveau de notre sous-région. Nous soumettrons le travail que nous avons préparé à la conférence des chefs d’Etat et s’il leur plaît, ils arrêteront ce plan de relance», a souligné le président du comité de pilotage au terme des travaux en visioconférence. Ce plan s’étale sur cinq ans (2021-2025). 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps