Sports

« Nous vivons une situation assez délicate »

Serge Abouem, président de la Fédération camerounaise de volley-ball (Fcvb).

Contre toute attente, vous avez décidé de la fin de la saison sportive 2019-2020. Qu’est-ce qui vous a amené à prendre cette décision ? 
Nous vivons une situation assez délicate du fait de la pandémie du Covid-19, qui nous a amenés dès le mois de mars à arrêter toutes les compétitions tant sectorielles que nationales notamment les Camtel volley-ball sectoriel et Open Camtel. Au niveau des tournois sectoriels, nos régions se trouvaient déjà au niveau de la troisième journée. Alors qu’au plan de la Camtel Volley-ball Open, qui était une innovation de l’année 2020, nous avions déjà fait deux regroupements. Et le troisième qui était prévu à Foumban n’a pas pu avoir lieu. Donc, après une évaluation du tournoi qui a débuté il y a trois semaines, nous avons jugé les efforts qu’il fallait faire pour jouer dans des conditions saines en cette période et mes équipes à la fois technique et sanitaire, m’ont fait le point la semaine dernière en me disant que ce serait difficile de recevoir 300 enfants à Yaoundé, notamment les cadets et les juniors pour la Camtel Volley-ball Finals pendant une semaine. Idem pour le championnat senior.
Ce qui signifie que les conclusions tirées du tournoi test n’étaient pas encourageantes…
Tout à fait. Sur la base des risques courus, nous avons jugé bon de stopper nos activités. Sur le plan technique, au regard du tournoi, les encadreurs m’ont fait savoir que si on faisait un championnat, les athlètes ne seraient pas à la hauteur parce qu’ils sortent de trois mois sans activités. Le risque de ne pas avoir le même niveau de spectacle que nous avons eu lors des éditions précédentes était probable. Donc, en tablant également sur les aspects financiers et techniques, nous avons en toute responsabilité décidé d’arrêter le championnat. C’est dommage en termes de bilan de ne pas avoir des champions du Cameroun cette année. Mais, je souhaiterai dire que ce n’est pas l’apanage du volley-ball. Il faut savoir que nous vivons des moments difficiles. J’aimerais dire aux uns et aux autres de se préparer pour la prochaine saison. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps