Société

Bafoussam : 100 logement sociaux disponibles

Le Minhdu, Célestine Ketcha Courtès, a remis les clés lundi dernier aux représentants des bénéficiaires.

« Ce n’est plus une promesse, mais une réalité ! Une réalisation durable et pérenne ».  Par ces mots, Célestine Ketcha Courtès, le ministre de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu), a présenté l’effectivité des logements sociaux et des ouvrages associés, construits à Kouekong-Bafoussam. C’était le 03 août dernier, lors de la cérémonie de remise officielle des clés de ce joyau architectural réalisé dans le cadre du Plan triennal pour l’accélération de la croissance économique, décidé et implémenté par le chef de l’Etat. Tout commence par la visite de cet ouvrage, fraîchement réceptionné, qui a coûté plus de cinq milliards (5 032 452 688) de F. 
Les 100 logements répartis dans 10 immeubles, 12 villas simples et 28 villas jumelées, comportent 30 logements de deux chambres avec salon, cuisine et deux douches et 70 logements de trois chambres avec salon, cuisine et deux douches. Les infrastructures sociales et collectives comprennent un complexe scolaire de 20 salles de classe (école maternelle et primaire), un centre de santé intégré standard avec 15 pièces qui pourront servir à des usages spécifiques et nécessaires à la prise à en charge des malades. Ce centre de santé est également doté d’un incinérateur pour le traitement des déchets dangereux. Un supermarché et quatre locaux pour équipements d’angle de rue servant d’espace commerciaux, ainsi que deux bâtiments à usage de bureaux pour les services publics complètent l’ouvrage. Un espace de 2000 m² a été réservé pour la brigade de gendarmerie et un autre de 2000 m² pour le commissariat de sécurité publique.
Le Minhdu remet ensuite remettre les clés des logements sociaux au gouverneur de la région de l’Ouest, qui les transmet au directeur général de la Société immobilière du Cameroun, avec qui l’Etat du Cameroun a signé depuis le 30 décembre 2019, un mandat de gestion immobilière impliquant ce site. Le délégué régional de la Santé publique et son homologue de l’Education de base, ont respectivement pris les clés du centre de santé et du bâtiment scolaire. Les espaces marchands ont été rétrocédés à la mairie de la ville. A ces différents bénéficiaires indirects, le Minhdu a recommandé une rapide mise en service de ces locaux, et leur judicieuse utilisation. Roger Tafam, le maire de la ville de Bafoussam, au nom des bénéficiaires, remercie le chef de l’Etat pour ce joyau, et les multiples autres chantiers qui transforment la ville de Bafoussam.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps