Economie

Scenario Post covid-19 : en route vers le tout digital

Gouvernement et entreprises pourraient capitaliser les contraintes de cette crise pour définitivement booster la numérisation du Cameroun.

Imaginez un Cameroun tout numérique. Où des achats se font en un clic derrière un clavier, en toute sécurité. Où les réunions se tiennent par visioconférence; où certains cours se donnent via des applications. Un Cameroun où la connexion Internet file à une vitesse 5G... On va faire bien plus qu’imaginer et se dire que cela est possible. Covid-19 aidant, la majorité des secteurs de la vie ont été impactés par cette crise sanitaire. Le numérique par contre aura été l’un des plus dynamiques. Il a surtout assis sa place capitale dans la vie courante. Comment capitaliser les efforts réalisés dans ce secteur en temps de Covid-19 pour radicalement faire du Cameroun un pays où le numérique est une réalité ? Comme l’indique une source à l’Agence de Régulation des télécommunications, le numérique sera ce soutien nécessaire à la reprise économique mais aussi à la relance des activités des entreprises. Mais d’abord, il y a des préalables à pérenniser. 
De gros investissements à consentir 
La digitalisation a un coût et c’est par là que tout devrait commencer. Ensuite, il y a le développement des infrastructures, notamment des communications électroniques large bande. En effet, au cours de cette période où le coronavirus continue de sévir, l’on s’est rendu compte du faible niveau de dotations en infrastructures dans les entreprises (ordinateurs, connexion Internet, applications appropriées, etc.) Il serait donc de bon ton que les entreprises se dotent d’infrastructures de qualité pour relever les défis de l’après covid-19. On a vu les fournisseurs d’équipements informatiques faire recette pendant cette période. Cela devrait donc continuer. 
Baisse du coût d’Internet. 
Internet au Cameroun est confronté à trois principaux défis: le coût, la qualité et l’accès. Les opérateurs de téléphonie mobile pendant cette période n’ont pas lésiné sur les promotions pour un accès Internet au plus grand nombre. Mais au-delà des initiatives ponctuelles, cela devrait s’inscrire sur la durée. Réduire le coût de la connexion Internet au Cameroun qui est l’une des plus coûteuses en Afrique. Ce dessein est déjà inscrit dans la stratégie du gouvernement pour un Cameroun numérique, mais son effectivité s’impose plus que jamais. En plus du coût, il serait important que la qualité soit améliorée. Nombre de réunions ont été interrompues ou annulées du fait de la mauvaise qualité de la connexion Internet. La question de l’accès se pose également, même si on relève  une augmentation du taux de pénétration d’Internet entre 2011 et 2016, soit de 0,24% à 35,43%. 
Développement de l’économie numérique
L’après Covid-19 pourrait aussi être le moment pour l’économie numérique de prendre un vrai envol pour la dématérialisation des procédures. « Si avant on faisait déjà certaines opérations sur Internet, avec le covid-19, cela s’est accentué et je crois qu’il en sera ainsi désormais», témoigne Linda Bodo, communicatrice. En effet, le covid-19 devrait permettre de développer l’économie numérique dans notre contexte. Des initiatives portées par le ministère des Postes et Télécommunications vont déjà dans ce sens afin de faire de l’économie numérique l’un des moteurs de la croissance du Cameroun. Les près de 3 000 starts-up du numérique devraient contribuer à l’essor de ce secteur. Tout comme les Data-center que compte le pays.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps