Société

Commune de Dir : sortez masqués !

Malgré le relâchement des mesures-barrières, cette continue de sensibiliser la population sur le port du masque en milieu public.

Comme dans la majorité des localités de la région de l’Adamaoua, l’annonce de l’assouplissement des mesures-barrières a été assimilée à la fin de la pandémie du Coronavirus au Cameroun. Un peu partout, le port du masque est négligé et certaines personnes accèdent aux lieux publics sans prendre la peine de se laver ou de se désinfecter les mains. « C’est dommage que les mesures ne soient plus respectées comme auparavant. Nous avons l’impression que plus le temps passe, moins les gens ont conscience de la maladie », déplore une riveraine. 
Pour redresser la situation et limiter au maximum les cas de contagion dans la commune de Dir, les autorités municipales, appuyées par les autorités administratives, traditionnelles et religieuses ont opté pour la sensibilisation. « Nous avons aussi constaté ce relâchement. Mais le meilleur moyen pour nous est de sensibiliser et surtout de prêcher par l’exemple. A cela, nous ajoutons des conseils et des exemples de cas venus d’ailleurs pour leur donner des moyens de prévenir la maladie en leur offrant de quoi se protéger », confie Housseini Issa, maire de la commune de Dir. Pour cela donc, régulièrement, des agents de santé et des volontaires passent de maison en maison pour parler aux habitants avec des mots en leur langue maternelle qu’ils comprennent aisément. De plus, la mairie à l’annonce de l’entrée du Covid-19 au Cameroun a pris d’autres dispositions. Des seaux d’eau avec robinet, du savon ont été disposés devant la majorité des lieux publics. Des masques de protection ont été distribués gratuitement aux populations. Toutes ces actions ont été appuyées par le don spécial du chef de l’Etat. 
Cependant, les difficultés ne manquent pas. La commune de Dir est dans une zone rurale et ne dispose pas de radio communautaire. De plus, le signal de la chaîne publique nationale n’est pas capté dans plusieurs villages. Ce qui fait en sorte que la population n’a pas accès aux informations et beaucoup ignorent les ravages de la maladie à travers le monde. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps