Politique

Journée africaine de la décentralisation et du développement local : priorité au respect des principes

Tel est le message phare délivré aux élus locaux par le Minddevel, Georges Elanga Obam, vendredi à Yaoundé, à l’occasion de la célébration dédiée.

La Journée africaine de la décentralisation et du développement local se célèbre aujourd’hui. « La contribution des autorités locales à la prévention des conflits et au maintien de la paix sur le continent » est le thème choisi pour cette neuvième édition. A cet effet, le ministre de la Décentralisation et du Développement local (Minddevel), Georges Elanga Obam a fait une déclaration vendredi à Yaoundé. A travers elle, il a lancé un vibrant appel aux élus locaux, acteurs principaux du développement local. Il leur a demandé « d’à accélérer et approfondir de manière maîtrisée, le processus de décentralisation ». Seulement, cette accélération présuppose une appropriation rigoureuse des principes et valeurs de la bonne gouvernance dans la gestion des affaires publiques locales. Selon lui, la bonne maîtrise et la mise en place de ces éléments impulseront le développement par la base, assureront directement le bien-être des populations et contribueront à la promotion de la paix. C’est également « un gage certain de la prévention des conflits et de la préservation de cette paix », a martelé le Minddevel.  
C’est donc à juste titre qu’il a invité les maires à incarner « l’esprit et la lettre de la vision panafricaine du développement local. Laquelle vision est à la fois contenue dans la Charte africaine des valeurs et principes de la décentralisation, de la gouvernance et du développement local, adoptée en juin 2014 à Malabo en Guinée équatoriale, ainsi que dans la loi de décembre 2019 portant Code général des Collectivités territoriales décentralisées. Il s’agit de neuf valeurs et principes articulés autour du respect des droits de l’homme et des peuples, la diversité et la tolérance, la justice, l’égalité et l’équité, l’intégrité, la responsabilité civique et la citoyenneté, la transparence et l’obligation de rendre compte. La participation communautaire et inclusive, la solidarité en font aussi partie. C’est d’ailleurs pour cette raison que le ministre a exhorté les nouveaux magistrats municipaux, « à sensibiliser de façon continue, les populations locales pour qu’elles mettent, avec efficience leurs ressources humaines à contribution » afin de réaliser cette dynamique pour le bonheur de tous. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps