Economie

Budget d’investissement public : l’ouest au ralenti

Ce bilan a été relevé lors de l’évaluation des projets à mi-parcours jeudi dernier, et suivi des résolutions devant impulser l’accélération des travaux.

Le taux d’exécution du Budget d’investissement public (BIP), est de 23,90% dans la région de l’Ouest. Cette évaluation des projets réalisés au 31 Juillet 2020 a été dressée le 6 août dernier à Bafoussam, lors de la deuxième session du sous-comité technique régional de suivi participatif de l’exécution physico-financière de l’investissement public à l’Ouest. Au classement départemental, la Menoua (36,5%) vient en tête, devant les Hauts-Plateaux (35,9%) et la Mifi (34,3%). Les Bamboutos (9,9%) et le Haut-Nkam (6,6%) ferment ce classement. 
L’analyse a été plus portée sur les projets réalisés au niveau communal. D’un côté, il y a quelques communes qui se démarquent avec des taux de réalisation raisonnables à l’instar de Nkong-Zem (78%), Kouoptamo (56%), Baham (55%), Bazou (54%). Mais d’autres traînent le pas. C’est le cas des communes de Bangourain, Massangam, Bakou, Bafang, Banka qui affichent à date un taux d’exécution nuls. Les communes de Bandja, Batcham, Banwa, Kekem, Galim, Babadjou et Magba ont un taux de réalisation qui oscille de 0,1% à 5,9%. 11 communes ont aussi des taux de réalisation compris entre 5,1% et 20%.
A quelques cinq mois de la fin de l’année, des réflexions ayant abouti à des résolutions à implémenter rapidement ont été adoptées pour améliorer le taux de réalisation de ces projets. Selon Angéline Mbozo’o Ntamelal, délégué régional des Marchés publics de l’Ouest, « les freins rencontrés en raison de la crise sanitaire du Covid-19, du scrutin du 9 février 2020, et la maîtrise des textes réglementaires en matière de passation des marchés publics et des conditions climatiques », doivent être contournés par une accélération des travaux. Pour Louis Roger Fankam Djoumessi, délégué régional du ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat) Ouest, une judicieuse collaboration entre les services déconcentrés de l’Etat et les collectivités territoriales décentralisées devrait permettre d’harmoniser le processus de réalisation des projets afin d’atteindre un taux de réalisation appréciable d’ici la fin de cette année. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps