Diagnostic : des tests plus accessibles

Hier, au cours du briefing quotidien, le Dr Fanne Mahamat est revenue sur les mesures prises pour faciliter le dépistage.

La baisse de fréquentation des postes fixes de dépistage de Covid-19 en place a emmené le ministère de la Santé publique à changer de stratégie. Hier, le Dr Fanne Mahamat, directeur de la Promotion de la santé au ministère de la Santé publique (Minsanté) au cours du briefing quotidien sur la situation de la pandémie au Cameroun est revenue sur les méthodes récemment mises en place. Selon elle, le Minsanté a lancé une campagne de dépistage massif qui englobe des postes mobiles « Adossée sur la décentralisation de la riposte, son objectif est de rendre le test de Covid-19 accessible à tous. L’approche de dépistage mobile qui se veut efficiente consiste à aller vers les populations en vue de susciter leur adhésion à la réalisation des tests au sein de leurs communautés respectives », a-t-elle fait savoir. 
C’est ainsi que les universités, les entreprises, les lieux de culte, les marchés, les gares routières et certains lieux populaires sont investis par les professionnels de la santé afin de procéder à des tests volontaires. Ces interventions intègrent également des activités de sensibilisation et de désinfection des lieux. « C’est dans cette optique qu’une caravane mobile de dépistage va se déployer les prochains jours dans les entreprises publiques et privées suivant un chronogramme établi », a annoncé le Dr Fanné Mahamat. Cependant, dans certains milieux, les agents de la santé font face à de nombreux refus. « C’est pourquoi des concertations sont prévues dans les prochains jours avec des leaders religieux et des tradipraticiens pour les impliquer davantage en vue de la réussite de la campagne en cours », a ajouté la responsable au Minsanté. Elle a assuré que les capacités techniques renforcées des laboratoires, la disponibilité des tests de diagnostic garantissent une fluidité de cette campagne de dépistage massif. Elle a conclu en invitant les populations au respect des mesures barrières édictées par le gouvernement et l’Oms.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category