Economie

Gestion des radiocommunications : les experts africains se concertent

En prélude à la conférence internationale qui aura en 2023 en Afrique, une réunion a eu lieu la semaine dernière en ligne.

Marquer sa détermination pour s’arrimer à la nouvelle économie, celle dite numérique. C’est la résolution que le Cameroun a pris en présidant les travaux de la première réunion africaine préparatoire à la conférence mondiale des radiocommunications de 2023 (CMR-23) et de l’Assemblée des radiocommunications de 2023 (Rap23-1). Tenue en ligne du 3 au 7 août 2020, cette rencontre organisée par l’Union internationale des télécommunications (UIT) qui réunit tous les acteurs impliqués dans le numérique, avait pour objectif d’apporter des contributions en vue de la tenue de la CMR-23. L’objectif final étant l’évaluation de l’implication du continent africain dans la prise de décisions lors de la CMR-19 et de partager l’ensemble des enjeux et problématiques auxquels la CMR-23 devra se pencher. Pour le ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel), Minette Libom Li Likeng de ces travaux, l’engagement de tous ces acteurs est le signe incontestable de la place qu’occupe l’Union africaine des télécommunications (UAT), « véritable instance de coopération régionale, dans la formulation des politiques et des stratégies efficaces devant contribuer à améliorer l’accès de la population africaine aux infrastructures aux services de l’information. » 
Pour ce qui est de ces cinq jours d’activités ayant regroupé 350 experts, ils ont concrètement permis de faire  le point sur diverses actions depuis les assemblées de 2019. L’on a aussi relevé que l’un des résultats majeurs auxquels sont parvenus les participants est la promotion de l’égalité, de l’équité et de la parité hommes/femmes dans le secteur des radiocommunications de l’UIT. A ce propos, Minette Libom Li Likeng a annoncé la création au Cameroun, d’un réseau de femmes et jeunes filles des grandes écoles spécialisées dans le  domaine des radiocommunications. Elle a également indiqué qu’il y a une augmentation de la demande de services hertziens dans le monde. Et donc, il est question d’assurer l’utilisation rationnelle, équitable, efficace et économique du spectre radioélectrique par tous les services de radiocommunication ainsi que les services par satellite.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps