Culture

Information et organisation des savoirs : une nouvelle vie se dessine

Dans la continuité de l’appréciation de la loi sur les associations culturelles, le Minac a reçu le coordonnateur de ce pôle le 5 août dernier.

C’est empli de joie qu’Alim Garga, coordonnateur du pôle Information et organisation des savoirs remet au ministre des Arts et de la Culture (Minac) la motion de soutien adressée au président de la République, Paul Biya. Comme ses confrères d’autres pôles artistiques avant lui, Alim Garga a été reçu par le patron de ce département ministériel. La cérémonie s’est déroulée dans la salle polyptique du Musée national à Yaoundé, le 5 août dernier. L’hôte du ministre Bidoung Mkpatt est venu exprimer sa reconnaissance à la plus haute autorité de l’Etat pour la promulgation de ce nouveau texte qui permet au sous-secteur arts et culture de s’organiser en fédérations. Car d’après Alim Garga, la loi nouvellement promulguée par le chef de l’Etat va véritablement révolutionner leur secteur d’activités. Il va apporter un nouveau souffle et va définitivement consacrer l’envol de ce domaine, composé de différents professionnels : bibliothécaires, archivistes, documentalistes et muséographes, sans oublier les métiers connexes. 
Pour ce qui est de la nouvelle organisation de ce pôle sur le terrain, le coordonnateur ne cache pas ses ambitions. Il sera d’abord question de s’approprier le nouveau cadre juridique et ensuite penser à organiser ce secteur artistique en fédérations. Ce qui devrait normalement aboutir à un processus électoral en vue de désigner les nouveaux responsables de ce pôle. « Nous allons nous activer pour donner le meilleur de nous-mêmes afin que le secteur culturel qui a souffert longtemps d’une perception malheureusement négative puisse jouer sa partition dans le développement de notre pays », a confié Alim Garga. 
Le coordonnateur du pôle information et organisation des savoirs s’est également dit heureux que « la plus haute autorité de l’Etat ait pris à bras le corps ce secteur en nous dotant de cette nouvelle législation qui nous permettra de nous exprimer de la plus belle des manières. » Le ministre Bidoung Mkpatt a promis que les différentes missives qu’il a reçues parviendront à la haute hiérarchie. La loi sur les associations culturelles et artistiques continue son bout de chemin au sein de cette communauté qu’elle vise, et particulièrement auprès de ses acteurs qui, depuis sa promulgation par le président de la République, sont nombreux à avoir marqué leur accord. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps