Economie

Etablissements bancaires : moins de crédits accordés

La Beac vient de publier le rapport sur l’activité de crédit au cours de cette période dans la zone Cemac.

La Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) vient de publier l’évolution des taux débiteurs pratiqués par les établissements de crédit dans la zone Cemac au deuxième semestre 2019. Un document qui revient sur l’activité des établissements de crédit de la sous-région au cours de la période d’étude. Au Cameroun donc, le rapport de la Beac indique qu’au deuxième semestre 2019, 588.421 nouveaux dossiers de demandes de crédit ont été soumis aux établissements de crédit pour un montant total de 2109,93 milliards de F. Au premier semestre, ce sont 522.946 demandes qui avaient été faites pour 2 532,94 milliards de F, soit une baisse de 16,70 %. Les principaux établissements débiteurs au cours de cette période sont Bicec (28,74 %) et Société Générale Cameroun (19,95 %). CBC et Afriland First Bank complètent le quatuor de tête. Ecobank par contre, a connu une baisse passant de 10,78% à 3,53% de crédits octroyés. Les bénéficiaires de ces prêts restent en majorité les entreprises. 
D’après le rapport, les entreprises du secteur productif auront reçu la plus grande part de cette enveloppe, soit près de 1714,14 de F, ce qui représente environ 82,61% du  total  des  prêts. Dans ce montant, les grandes entreprises auront reçu près de 70% et les Pme 13,25 %. Au niveau des établissements financiers, le marché a été dominé par Alios Finance (59,73 %) de l’offre de financement. Il y a ensuite la Société camerounaise d’équipement (18,79 %) puis PRO-PME (18,27 %). « Les crédits aux particuliers bien que représentant le plus grand nombre de dossiers  (565  857  sur  les  588  421  enregistrés),  leur  part  en  valeur  bien  qu’en  hausse  par rapport au précédent semestre, ne représente que 16,12% du montant total des concours du 2ndsemestre 2019. Cette hausse s’explique par le nombre élevé de prêts accordés aux particuliers à l’occasion des rentrées scolaires (crédits scolaires) et des fêtes de fin d’année.», poursuit le rapport. L’on constate aussi une prédominance des prêts  à  court  terme (86,02  %)  du  total  des  concours bancaires  de cette période.  Les  prêts  à  maturité  moyenne  et  longue, essentiellement dédiés au financement des investissements constituent 13,17 % du total des prêts. 
Dans l’ensemble, les taux débiteurs ont enregistré une nette hausse de 26 points de base, s’élevant en moyenne à 8,10 % contre 7,84 % six mois auparavant. Les taux pratiqués par les  banques,  situés  en  moyenne  à 8,00  %,  demeurent  plus  faibles  que  ceux  des  établissements financiers, chiffrés en moyenne à 18,95 % au cours de la période de référence. Parlant de la sous-région, on observe une baisse de l’enveloppe globale des nouveaux  crédits consentis  à l’économie par les établissements de crédit. Elle est de 3 668,95 milliards de F au cours des six derniers mois de 2019 contre 3798,58 milliards au premier semestre.  
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps