Economie

Construction des ponts métalliques : les travaux doivent reprendre

Une réunion présidée hier par le ministre Emmanuel Nganou Djoumessi avec les différents acteurs du projet à l’arrêt depuis juin 2019.

Subdivisé en deux phases, le projet de construction de 55 ponts métalliques au Cameroun est aujourd’hui à l’arrêt. Plus précisément depuis juin 2019. La raison, l’expiration de la période de décaissement des fonds. Au moment de l’interruption des travaux, le taux d’avancement global des travaux était de 27,79% pour un taux de consommation de délai de 86%. 
Au regard de cette situation, le ministre des Travaux publics (Mintp), Emmanuel Nganou Djoumessi a réuni les différents protagonistes du projet. Relativement à l’état des lieux, l’entreprise américaine Acrow Corporation (partenaire du projet) a achevé la fabrication et l’acheminement des éléments métalliques des 44 ponts que couvrait le financement disponible de 37 272 541 Dollars US (plus de 20,6 milliards F). Il ne reste à celle-ci qu’à d’effectuer l’accompagnement et les formations nécessaires à l’installation des pièces métalliques. 
Une phase d’assemblage qui relève d’Ellipse Projects (second partenaire du projet) qui accuse un retard sur l’exécution des travaux. Des opérations qui rencontrent des difficultés à la fois technique, administrative (défauts d’attestations de prise en charge de TVA aux sous-traitants, celles délivrées étaient parfois mal libellées) et générale avec le climat sécuritaire au Nord-Ouest et au Sud-Ouest qui ralentit l’achèvement des études et des travaux. En outre, l’entreprise accuse deux décomptes impayés (transmis après l’arrêt des financements) au moment de la suspension des travaux. Elle demeure dans l’attente des discussions entre le ministère en charge de l’Economie et les partenaires financiers du projet. 
Sur la question de la nouvelle mise en place du financement, le Mintp a recommandé la discussion d’un « avenant qui va appréhender la suite des travaux à accomplir sur une durée précise ». Après consultation du responsable d’Ellipse Projects, il a été établi une période de 18 mois pour achever les travaux. Soit 14 mois pour les travaux à proprement dit et 4 mois dédiés aux aménagements des charges de réception. « L’avenant que nous devons avoir doit couvrir une période de validité d’au moins 18 mois », conclu Emmanuel Nganou Djoumessi, tout en rassurant sur les diligences administratives de son département ministériel à destination du Minepat. 
Une nouvelle période de validité de l’accord de financement sollicitée qui devrait courir à compte de la date de notification de la reprise des travaux. Cet avenant permettra ainsi le paiement d’Ellipse Projects sur la base de ses derniers travaux effectués. Ce qui va induire également la levée de la suspension des travaux par le Mintp
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps