Régions

Développement local : Jebalè, à pas mesurés…

Le maire de Douala IV en récente visite de travail sur l’île s’est engagé à l’accompagner dans sa croissance.

« Cette chapelle ne s’écroulera pas sous notre mandat. Nous allons la réhabiliter ». Promesse de Dr Hervé Moby Mpah, maire de la commune de Douala IV à l’endroit de la communauté chrétienne de la chapelle Epc de Jebalè, lors du culte dominical célébré le 9 août dernier dans cette bâtisse datant de 1898. Un culte intervenu peu après l’accueil ponctué de rites traditionnels sawas réservé au maire et son équipe à leur arrivée sur ce territoire insulaire.
Cet engagement de l’exécutif communal de Douala IV est le premier d’une série qui a résulté de la séance de travail avec les populations et forces vives. « L’heure n’est plus aux promesses électorales. Maintenant, c’est le temps de l’action », a affirmé le maire. Sur la base des doléances exprimées par les populations à travers le comité de développement, plusieurs problèmes liés à l’essor de la localité ont reçu des solutions de l’exécutif communal qui, pour l’occasion, a mobilisé son personnel.
Dans le cadre de l’amélioration du cadre de vie des populations, le maire a fait la promesse d’engager des négociations avec le Feicom en vue du financement d’une adduction d’eau potable. Quant au volet énergie électrique, l’édile a promis, à titre personnel, de financer l’abonnement de neuf ménages à l’énergie solaire. Un engagement conditionné par la preuve de paiement de l’abonnement de 11 familles et du centre de santé par les populations elles-mêmes. Dans le même ordre d’idées, la commune financera l’achat de 20 lampadaires pour Jebalè I et II, à raison de 10 par village. Des engagements qui vont permettre de lancer le fonctionnement de la centrale photovoltaïque achevée depuis belle lurette.
Pour améliorer la mobilité des populations, la commune va construire une voie piétonne de 500 mètres. La construction d’un embarcadère-débarcadère sollicitée par la communauté devra encore attendre, vu que cela ne relève pas de la compétence de la mairie de Douala IV. Le temps de laisser la Communauté urbaine de Douala achever le chantier du même type en cours à Manoka (Douala VI).
Le centre de santé en état de délabrement assez avancé bénéficiera bientôt d’un toilettage. La communauté va également être équipée de deux débroussailleuses pour l’entretien des voies et pistes du village. Des pistes de solutions pour l’emploi jeune ont aussi été élaborées. « Tous ces engagements traduisent en actes la stratégie de démocratie participative engagée par l’exécutif communal de Douala IV », soutient-on du côté de la mairie. La tournée dans les autres villages va se poursuivre dans les prochains jours.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps