Sports

« Le travail athlétique sera intense »

Yves Clément Arroga, sélectionneur des Lions A’.

Dans un contexte où le football est à l’arrêt depuis des mois, quels ont été vos critères pour le choix des 30 présélectionnés ?

Au sortir du dernier stage avant le report de la compétition en mars dernier, nous avions un certain nombre de joueurs sous la main et c’est sur cette base que nous avons convoqué près de 90% des joueurs qui étaient là. Il y a aussi des joueurs qui ont travaillé durant cette période de confinement, à l’exemple d’Arouna Dang, et qui se retrouvent dans le groupe. Tout comme ceux de la liste d’attente, sachant que nous avons donné un entraînement invisible aux joueurs. Nous avons gardé un œil sur tout ce monde. Nous voulons des joueurs responsables, qui veulent apporter un plus à la sélection nationale.

Comment va s’organiser le travail pour les joueurs après cinq mois de coupure et de nouvelles habitudes à adopter en raison du Covid-19 ?

C’est effectivement difficile après plusieurs mois sans activité physique véritable. Il sera question de reprendre tout le travail à zéro. Nous allons faire en sélection ce que les clubs devraient faire avec leurs joueurs. Par exemple, le travail athlétique sera intense. Ce stage sera à 80% athlétique parce qu’il est question de retrouver l’état physique des joueurs restés sans activité. Nous allons nous atteler à notre tâche afin que ces joueurs puissent retrouver leurs capacités. Dans notre projet-programme, il est question que le staff médical soit présent à l’arrivée des joueurs pour faire passer des tests afin de nous assurer que ceux qui sont en sélection sont exempts de Covid-19. Le Minsep est dessus pour mettre en place un staff médical qui va veiller à ce que cette pandémie ne puisse pas être un problème durant nos stages.

Que prévoit la préparation avant le début de la compétition en janvier prochain ?

La Fecafoot et le Minsep sont en train de travailler dessus. Un programme avec plusieurs regroupements avait été déposé et la hiérarchie met tout en œuvre pour nous apporter les matchs amicaux sollicités. D’ici à ce que ça se concrétise, nous saurons quelles sont les équipes qui viendront jouer en amical avec nous. Il y a aussi un tournoi qui aura lieu au Cameroun avec d’autres sélections africaines. On en parlera avec la coordination pour que tout soit clarifié.

Le sélectionneur que vous êtes est-il serein dans le contexte actuel ?

La sérénité est difficile mais il faut garder le calme, être sûr de ce qu’on fait. Et je suis sûr de ce que je fais. On est là pour travailler et faire en sorte qu’au soir de la finale du CHAN 2021, que ce trophée reste au Cameroun.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps