Sports

Alfred Meyong à Etong : des réserves pour tenir

Le milieu de Stade Renard a pu s’appuyer sur ses économies pour faire vivre ses proches.

C’est loin, bien loin de Melong qu’Alfred Meyong à Etong a passé ses dernières heures de liberté, avant la reprise des entraînements. Le milieu de terrain de Stade Renard a séjourné pendant un bon moment dans la capitale camerounaise. « Je suis revenu à Yaoundé lorsqu'on a dit que tout est arrêté. Comme tout bon professionnel je gardais la forme avec un petit centre de formation situé à Soa. Par moment, je faisais du footing, un peu de musculation et je jouais des petits matches », raconte-t-il. 
Ici, Alfred Meyong à Etong est en famille, entouré de sa bien-aimée et de leurs deux enfants. « Je subviens à leur besoins. Je paie le loyer et assure leur alimentation. J’ai pu continuer à faire face à toutes ces responsabilités au cours de ces six derniers mois grâce à mes économies », souligne le sociétaire de Stade Renard de Melong. Des économies rendues possibles grâce aux salaires, aux primes de matches et à la prime de signature au moment de son recrutement. En effet, après la suspension du championnat à la mi-mars, « le président a continué à nous entretenir jusqu’à la fin du mois d’avril. Chacun faisait des efforts pour tenir avec sa famille. C’était vraiment une situation compliquée et difficile. Heureusement que Dieu donne toujours des solutions à ses enfants et ne nous laisse jamais tomber », avoue, confiant, le footballeur
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps