Frais de scolarité et d’examens : le paiement électronique effectif

Parents et élèves des lycées et CES du pays sont invités depuis hier à s’acquitter des contributions exigibles pour l’année 2020-2021 auprès des opérateurs de leur choix.

En un clic, via son téléphone portable, Madeleine Mvondo, mère de famille s’est acquittée des frais de scolarité de son fils aîné qui passe en classe de Seconde C après l’obtention de son Brevet d’études du premier cycle (BEPC). « Comme j’avais de l’argent dans mon Mobile Money, j’ai juste suivi les indications de l’opérateur », déclare Madeleine Mvondo, qui a tout réglé sur place à son domicile à Odza à Yaoundé. « Pour cette année, je n’ai payé que 10 000 F pour les frais de scolarité comme mon fils passe au second cycle. Contrairement à l’année dernière, il fallait payer les frais d’inscription qui s’élevaient à 7 500 F et les frais d’examen à 3 500 F », confie la jeune femme qui à présent, a le cœur à l’achat des manuels scolaires. 
Dans un communiqué signé le 17 août 2020, le ministre des Enseignements secondaires invite parents, tuteurs et élèves à payer les frais de scolarité et d’examens par voie électronique. Et ce, à travers un opérateur de leur choix, notamment MTN Cameroon, Campost, Express Union, United Bank For Africa (UBA) et Afriland First Bank. Pour le moment, ce n’est pas encore la grande affluence dans les banques de Yaoundé visitées. Seuls quelques parents d’élèves venus toucher leur paie et s’acquitter de cette somme sont visibles. « Ce n’est que le premier jour et on sait généralement que les parents attendent la dernière minute pour s’acquitter des contributions exigibles. Pour éviter les longues files, on leur affecte régulièrement un guichet pour résoudre le problème. Cela se déroule toujours sans fausse note », explique le responsable d’une banque. 
Des cas d’arnaques étant récurrents en cette période, Jean Peyou, parent, venu faire une transaction financière en a profité pour s’acquitter personnellement des frais d’inscription de sa fille, victime d’escroquerie l’année dernière. « Je lui avais remis les frais de scolarité pour qu’elle aille les payer à l’établissement et des malhonnêtes lui ont soutiré l’argent en prétendant l’aider », déplore-t-il. En ce qui concerne cette procédure en ligne, une fois le paiement effectué, les parents devront ensuite retirer un reçu à l’école. Dans ce document, l’on retrouve le code de l’établissement de l’élève et des informations à fournir lors du transfert. Puis, ledit reçu est présenté à l’intendant du lycée ou du CES pour validation. Par contre, les droits réservés à l’Association des parents d’élèves et d’enseignants (APEE) sont versés directement dans les établissements scolaires. Une innovation plutôt bien accueillie depuis deux ans par les parents d’élèves qui n’ont plus besoin de se rendre dans les établissements scolaires ou de confier de l’argent à leurs enfants.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category