Société

Projet Youth Connekt : la première cuvée formée

La session organisée à l’initiative de la « Fondation Puene Françoise pour la liberté », a été clôturée hier à Yaoundé.

« Tant que vous manifestez votre sens de responsabilité, d’honnêteté et votre envie irrésistible à être des leaders de demain, des patriotes, citoyen du monde, disciples de l’intégration…, vous aurez toujours des âmes de bonne volonté pour vous accompagner et traduire en réalité vos rêves ». Ces propos sont de Françoise Puene, ambassadrice de Youth Connekt Cameroun. Hier à l’hôtel Franco à Yaoundé, l’opératrice économique faisait alors cette déclaration face aux jeunes, à l’occasion de la cérémonie de remise de parchemins de fin de formation que sa fondation a organisée il y a quelques semaines. Il s’agit en effet de la toute première cuvée des jeunes formés dans le cadre du projet Youth Connekt Cameroun. Ils sont des filles et garçons, venus des horions divers.  Après deux semaines de formation, ils sortent non seulement nantis de diplômes, mais aussi, avec une chance de voir réaliser leurs projets.
En effet, c’est depuis le 17 août dernier que la session de formation a débuté à l’hôtel Franco à Yaoundé. Elle a consisté prioritairement en des cours comme le réarmement moral, le développement personnel, l’intelligence financière, le leadership, entre autres. A en croire la responsable de l’initiative, la sélection est faite suite à un appel d’offre lancé sur Internet. Plus de 200 jeunes ont manifesté avec enthousiasme leur intérêt à bénéficier de l’offre. Cependant, pour des raisons pratiques, les 30 jeunes ont été sélectionnés sur la base des critères objectifs, incluant l’égalité de sexes, l’équilibre régionale. Et les bénéficiaires en sont satisfaits. « Je suis venu avec un projet qui porte sur l’élevage des porcs. Auparavant, je n’avais pas de grandes idées pour développer et concrétiser mon rêve. Mais, grâce à cette formation, maintenant je suis mieux outillé et surtout j’ai la chance d’obtenir un financement afin de rendre mon rêve réel », a relevé Claude Kouedji, lauréat.
La cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs responsables parmi lesquels le gouverneur de la région du Centre, les représentants du préfet du Mfoundi, du ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique, ainsi que celui du Système des Nations unies. Selon Françoise Puene, cette formation a été rendue possible grâce à la contribution active des experts du Minjec ainsi qu’à l’engagement du Programme des nations unies pour le développement et plusieurs autres partenaires. La réussite de cette première cuvée, primeur va déterminer la suite de cette belle aventure. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps