Société

Ressources humaines de l'Etat : comment améliorer la gestion

Le Minfopra organise depuis hier à Ebolowa, un atelier réunissant les responsables de dix ministères.


Dans l’optique d'améliorer la gestion des ressources humaines de l'État et la performance des services publics, chaque chef de département ministériel ou manager doit disposer d’un cadre organique. Cet outil de planification et de gestion rationnelle des ressources vise à l'utilisation optimale des compétences de chacun et d'une gestion prévisionnelle des effectifs. « Il est donc question d’harmoniser ce cadre organique pour que dans l'ensemble des administrations publiques camerounaises, nous puissions avoir cet instrument qui permet de regarder dans la même direction et de parler le même langage », a expliqué Joseph LE, ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative. C’était hier au cours de la cérémonie d’ouverture de l'atelier de révision du guide méthodologique d’élaboration des cadres organiques et son expérimentation dans dix administrations pilotes. 
L’événement qui se tient depuis hier à Ebolowa, région du Sud, réunit des responsables d'une dizaine de ministères. Ils ont pour tâche d'accorder leurs violons en actualisant les outils de ce cadre organique. Car d’après Joseph LE, cette activité entre dans le cadre de la mise en œuvre du Plan global des réformes de la gestion des finances publiques 2019-2020, notamment dans son axe qui porte sur l’implémentation des outils du plan d’organisation des effectifs. « La Fonction publique est chargée du recrutement et de la mise à disposition des ressources humaines. Chaque année, il y a un plan de recrutement pour le compte de l’État. Ce plan considère les besoins des administrations. Ensuite nous les adressons au chef du gouvernement qui fait des arbitrages de telle sorte qu'il nous soit possible de recruter un nombre exact en fonction des besoins exprimés. D’où la nécessité d'harmoniser toit le mécanique », a précisé le Minfopra qui a par ailleurs indiqué que dans un premier temps, le cadre organique revisité concernera une dizaine de ministères. Avant d’être généralisé dans toutes les administrations publiques camerounaises l’année prochaine. Si tout se déroule bien. Les travaux s'achèvent ce jour avec la validation du guide méthodologique d’élaboration de ce document.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps