Société

Lutte contre la cybercriminalité : les entreprises en première ligne

Hier, elles étaient réunies autour du ministre des Postes et Télécommunications dans le cadre d’un atelier sur l’utilisation responsable des réseaux sociaux.

De nombreuses entreprises subissent au quotidien des attaques cybernétiques, causant des pertes financières. En 2011 au Cameroun, c’est Camair-Co qui a été victime d’un coup des pirates informatiques. Ces malfaiteurs à travers une application malsaine ont réussi à extorquer 500 billets d’avion à compagnie de transport aérien. C’est pour éviter ce type de désagréments et bien d’autres que depuis hier, les chefs d’entreprises du Cameroun, sont réunis autour du ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel), Minette Libom LiI Likeng, pour un atelier sur les questions de cybersécurité. Ces travaux rentrent dans le cadre des activités de lancement de la campagne nationale pour la promotion de la culture de la cybersécurité et la sensibilisation à l’utilisation responsable des réseaux sociaux. Opération prescrite par le chef de l’Etat et lancée le 12 août dernier par le Minpostel. 
En ouvrant les travaux, Minette Libom LI Likeng a expliqué qu’il y a 20 ans, les questions de cybercriminalité n’étaient pas une inquiétude. Mais au fil des années, les menaces deviennent de plus en plus sophistiquées et nuisibles pour les entreprises et d’autres secteurs sociaux. « Lorsqu’une entreprise se fait attaquer par des pirates, des hackers et autres, cela engendre des pertes énormes, paralysent les activités économiques, et fait même perdre la crédibilité à ladite société. C’est donc à juste titre que le gouvernement vise un cyberespace sécurisé au Cameroun pour mettre nos entreprises à l’abri de ce phénomène néfaste », a-t-elle fait savoir.  Selon le Minpostel, la stratégie mise en place par le gouvernement pour lutter contre la cybercriminalité et pour l’utilisation responsable des réseaux sociaux, consiste à sensibiliser tous les acteurs de la société camerounaise, afin d’attirer leur attention en vue d’une prise de conscience. Et également de mettre en place une coalition nationale pour la promotion de la culture de la cybersécurité. 
Au cours des travaux, les participants ont eu droit à un exposé sur les enjeux de la cybercriminalité en entreprise. Lydie Ngo Nogol, expert en cybersécurité est revenue sur les stratégies que doivent adopter les entreprises pour être à l’abri du cyber attaque. « Une entreprise devrait, entres autres mettre en place une cartographie des risques, c’est-à-dire mettre en exergue les points sur lesquels elle peut être attaquée. Elle devrait également penser à former tous ses employés à la culture de sécurité cybernétique. Notamment, chaque employé doit savoir qu’il ne doit pas écrire un mot de passe important n’importe où. Ou encore télécharger n’importe quelle application », a détaillé l’expert. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps