Présidentielle américaine : on vote déjà

La Caroline du Nord a ouvert le bal vendredi dernier avec le scrutin par correspondance.

L’élection présidentielle américaine est rentrée vendredi dans le vif du sujet avec la Caroline du Nord qui a ouvert le bal par le vote par correspondance introduit en raison de l’épidémie de Covid-19. Ce sont plus de 600 000 bulletins de vote qui ont été envoyés à des électeurs ayant exprimé la demande parce que ne pouvant pas se rendre physiquement aux urnes le 3 novembre prochain de peur d’être contaminés. La crise sanitaire qui frappe durement les Etats-Unis a de graves conséquences sur le déroulement de la campagne électorale. Les meetings populaires habituels en pareille circonstance ont perdu la cote face à la pandémie. Après la Caroline du Nord, plusieurs autres Etats-clés, à l’instar du Wisconsin, de la Floride et de la Pennsylvanie prendront le relais dans les prochains jours. 


Read also : Libya : Political Dialogue Forum Ongoing

Cependant, cette nouveauté est loin de faire l’unanimité dans le paysage politique américain. Républicains et démocrates se soupçonnent mutuellement de vouloir manipuler les votes. Pour Donald Trump en quête d’un second mandat à la Maison blanche, tout est mis en place pour favoriser son adversaire Joe Biden. «La seule façon dont ils peuvent nous priver de la victoire est si l'élection est truquée (...) Ils utilisent le Covid pour voler l'élection», a lancé le président sortant. Dans le camp des démocrates, l’on accuse plutôt le président sortant d’avoir mis en œuvre une machine de fraude électorale pour être reconduit. «Le président Trump a exprimé clairement son intention de manipuler les services postaux pour empêcher des électeurs de voter pour favoriser sa propre réélection», ont lancé dans un communiqué les responsables démocrates au Congrès.


Read also : Etats-Unis : Trump menacé de destitution

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category