Riposte contre le Covid-19 : le combat continue

Hier, au cours du point de presse quotidien sur la situation de la pandémie dans le pays, le Dr Etoundi Mballa a invité les populations à continuer de respecter les mesures barrières.

Au Cameroun, la lutte contre le Covid-19 est sur la bonne voie. Le pays a enregistré en six mois de pandémie 94% de taux de guérison. Le taux de létalité quant à lui est de 2, 1%. Ces chiffres positifs ne doivent pas faire croire que la maladie est derrière nous. Hier, lors du point de presse quotidien sur la situation de la pandémie au Cameroun, le Dr Alain Georges Etoundi Mballa, directeur de la lutte contre la maladie, les épidémies et les pandémies au ministère de la Santé publique a fait savoir qu’il y a un risque d'une nouvelle flambée du Covid-19, si les mesures barrières continuent à être négligées. Pour éviter cela, il a invité tout le monde à apporter sa contribution dans la lutte contre ce virus. « Durant la quatrième phase opérationnelle de la lutte contre Covid-19 qui vient de commencer, restons focalisés sur la nécessité de garantir une reprise sécurisée de la vie sociale, économique et culturelle tout en préservant la santé des populations », a-t-il dit. 
Puis il a invité toutes les populations à se poser la question de savoir comment garantir un environnement sain sans Covid-19 chacun à son niveau. « Cette question se pose à nous tous parents et grands-parents, enseignants et autres personnels d'appui du système éducatif et bien-sûr aux élèves et étudiants. Cette question se pose également à tous les divers responsables des fédérations sportives. Elle nous sera posée par la Confédération africaine de football dans les jours à venir », a-t-il ajouté. Selon le Dr Etoundi Mballa, la réponse à cette question se trouve dans notre comportement quotidien dans nos rues, marchés, bureaux. « Elle se trouve également dans les programmes de sensibilisation, les programmes médiatiques où nous pouvons sensibiliser les populations sur l’importance des mesures barrières. La réponse à cette question concerne tous les détenteurs de l’autorité administrative, traditionnelle dans leurs capacités à manier la carotte et le bâton », a souligné le responsable au Minsanté. Dans la même veine, il a souligné que le chef de l’Etat a rappelé que : « le port du masque dans un espace public reste obligatoire jusqu’à nouvel ordre ».  
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category