Culture

Grand Prix Francophilie des médias : point final à la première édition

Le 4 septembre dernier à Yaoundé, Elsa Kane du quotidien Le Jour, a remporté la récompense suprême de ce concours organisé par le Réseau des journalistes culturels du Cameroun.

Décor des grands jours au Centre culturel camerounais à Yaoundé, pour accueillir la cérémonie du Grand prix Francophilie des médias. L’événement organisé par le Réseau des journalistes culturels et people du Cameroun (RJ2C), et soutenu par le ministère des Arts et de la Culture (Minac) et celui des Relations extérieures (Minrex) mettait ainsi terme à plus de deux semaines de suspense. En effet, depuis le 20 août dernier, les noms des sept finalistes de ce concours de rédaction d’articles autour des 50 ans de la Francophonie, avaient été dévoilés. Le 4 septembre dernier, c’était donc le jour des résultats pour Odile Pahaï Langa, Charel Zoe Menzap, Yahaya Idrissou, Vanessa Bassale, Junior King Ondoua, Elsa Kane et Alain Mazda
La soirée a connu la participation d’une belle brochette de célébrités, des artistes musiciens, slameurs, poètes, stylistes-modélistes, et des personnalités, comme l’ambassadeur de France au Cameroun, Christophe Guilhou et les représentants du Minac, Christophe Mbida Mindzie, secrétaire général par intérim, et du Minrex, Raymond Kamga Sobngwi, directeur de la Francophonie. Durant cette soirée riche en spectacles, ode à la culture et à ceux qui la défendent au quotidien, quatre prix ont été décernés. Le jury présidé par Evelyne Owona Essomba, chef de chaîne Crtv News, et vice-présidente de l’Union de la presse francophone section Cameroun (UPF) a rendu son verdict. Le prix d’encouragement est revenu à Junior King Ondoua. Le prix Spécial du jury dédié aux jeunes plumes et aux étudiants en journalisme a été obtenu par Manuela Abessolo. Vanessa Bassalé, journaliste au quotidien Mutations, a reçu le deuxième prix de la Francophilie, tandis que le premier prix (baptisé prix audiovisuel) est revenu à Charel Zoe Menzap, journaliste à la Crtv FM94. Le Grand Prix Francophilie des médias, distinction suprême que tout le monde attendait, a été décroché par Elsa Kane, du quotidien Le Jour. 
Ainsi, s’achevait la première édition de ce concours lancé en direction des journalistes camerounais exerçant en presse écrite, télévision, radio, presse digitale. Le défi était de démontrer comment les Camerounais s’approprient la langue française. Pour Laurentine Assiga, présidente du RJ2C, par ailleurs chef Service des magazines à la Sopecam, c’est la satisfaction. « C’est un grand bonheur de réunir autant de monde et de mettre les journalistes à l’honneur », a déclaré celle qui est déjà pressée de lancer la deuxième édition de ce concours qu’elle veut pérenne. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps