Politique

Elections des conseillers régionaux : rendez-vous le 6 décembre

Le président de la République a convoqué hier les collèges électoraux en vue de l’élection des membres des Conseils régionaux.

Conseillers municipaux et chefs traditionnels sont attendus aux urnes le dimanche 6 décembre 2020. Ainsi en a décidé le président de la République hier, en signant le décret portant convocation des collèges électoraux. Ce sera à l’effet d’élire, pour la première fois dans l’histoire politique du Cameroun, les conseillers régionaux. 58 chefs-lieux de départements, circonscription électorale, seront alors mobilisés pour la désignation de 900 conseillers régionaux, en vue de l’animation des régions, collectivité territoriale majeure dans le dispositif de décentralisation. 
L’acte du président de la République commande quelques observations. En effet, 90 jours séparent la date de la convocation des collèges électoraux (7 septembre 2020) et le jour du déroulement de ce vote (6 décembre 2020). Paul Biya, légaliste comme à l’accoutumée, s’est appuyé sur l’article 86 alinéa 2 du Code électoral. Cette disposition prévoit que « l’intervalle entre la publication du décret convoquant le corps électoral et la date fixée pour le scrutin est de 90 jours au moins ». Par ailleurs, il intervient cinq jours après le décret fixant le nombre de conseillers régionaux par département et par catégorie, celui fixant les modalités de prise en charge par l’Etat, des frais afférents à la participation des membres des collèges électoraux à l’élection des conseillers régionaux. 
Sur un autre plan, c’est le processus de la décentralisation qui amorce sa vitesse de croisière. En effet, souhaitée par la grande majorité des Camerounais et inscrite parmi les recommandations du Grand dialogue national, l’option d’une gouvernance plus proche des populations est en marche. Résolument, méthodiquement, comme l’avait indiqué Paul Biya lui-même, au lendemain du Grand dialogue national. «…Je puis vous assurer que toutes les recommandations feront l’objet d’un examen attentif et diligent dans la perspective de leur mise en œuvre, en tenant compte de leur opportunité et de leur faisabilité, mais aussi des capacités de notre pays », écrivait le chef de l’Etat sur ses plateformes digitales, le 4 octobre 2019.  Le rendez-vous du 6 décembre consacrera donc l’avènement des régions. Il revient maintenant à Elections Cameroon, organe indépendant chargé de l’organisation des rendez-vous électoraux et référendaires, aux partis politiques et représentants du pouvoir traditionnel, de jouer, chacun, sa partition.   
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps