Régions

Prise en charge des hépatites : les vertus de la décentralisation

Sujet au cœur du deuxième forum international sur les hépatites virales au Cameroun ouvert hier.

« Décentralisation de la prise en charge des hépatites : approche santé publique pour vaincre les hépatites d’ici 2030 ». Voilà le thème du deuxième forum international sur les hépatites virales au Cameroun ouvert hier, 7 septembre, à Douala. Une rencontre de deux jours placée sous le patronage du ministre de la Santé publique, et qui réunit des spécialistes venus de divers horizons. Entre autres questions en débat, celle de savoir ce qui peut être décentralisé par les experts en hépatologie, s’agissant de la prise en charge des hépatites.
« La plupart du temps, dans ce domaine, on privilégie les centres urbains, les grandes villes. Or, nous savons qu’il y a beaucoup de malades dans l’arrière-pays et dans les milieux ruraux. Il est donc temps qu’on améliore la prise en charge des hépatites dans ces zones-là », a expliqué le Pr. Ankouane Andoulo, président de la Société camerounaise de gastro-entérologie, et modérateur d’une des tables-rondes au programme. Le spécialiste suggère que l’extension des centres de santé par le ministère de la Santé publique soit saisie comme opportunité pour vulgariser la prise en charge des hépatites. Afin d’arriver à l’objectif d’éradication de ce groupe de maladies au Cameroun. « Les médicaments sont disponibles, il suffit de les décentraliser aussi », a relevé le Pr. Ankouane Andoulo.
L’ambition est donc d’étendre la prise en charge aux populations de l’arrière-pays. « Dans le cadre de la décentralisation, nous avons un guide de prise en charge qui est assez explicite et à travers son contenu, nous allons essayer de former au maximum les personnes impliquées (médecins, infirmiers, sages-femmes, biologistes…) », a confié à la presse Joëlle Bouba Haman, représentante du Minsanté à ces travaux.
Le forum, organisé par « Sos Hépatites Cameroun » et présidé par le Pr. Christian Tzeuton, a en outre permis de faire l’état des lieux de la maladie, de passer en revue les outils virologiques de la prise en charge, le diagnostic et les traitements actuels, etc.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps