Société

Santé communautaire : 41 millions F débloqués

L’Ong Value Health Africa a reçu cette enveloppe de l’entreprise Prudential Beneficial Insurance pour un déploiement national.


Deux millions de Camerounais à outiller et à équiper contre le Covid-19. C’est l’objectif fixé à l’Ong Value Health Africa (VAHA) par Prudential Beneficial Insurance. Pour atteindre cet objectif, l’entreprise a remis, fin août 2020 à Douala, une enveloppe d’un peu plus de 41 millions F à l’organisation non gouvernementale. Et son Dg, Brain Nkwenti, a insisté sur un point : les couches les plus vulnérables doivent être privilégiées dans cette campagne contre la Covid-19.
Le fonds est mis en place par Prudence Foundation, branche philanthropique du groupe d’assurances mondial Prudential, pour la lutte contre la pandémie au Cameroun. Et si VAHA a été choisi comme partenaire technique de cette initiative, c’est parce que l’Ong basée à Bamenda possède une bonne couverture du territoire national et est spécialisée dans la santé communautaire, cœur de cible de l’opération.
Son plan d’action, qui court en principe jusqu’en novembre prochain, Value Health Africa est déjà en train de l’implémenter sur le terrain. Il s’agit notamment, comme l’explique Diane Pascaline Ongla, coordonnatrice nationale de l’Ong, de former et sensibiliser les leaders communautaires, mais surtout les agents de santé communautaire qu’on retrouve dans différents centres de santé des régions du Littoral, du Nord-Ouest, du Sud-Ouest, etc. « Ces agents sont les premiers à pouvoir signaler les cas de Covid sur le terrain », précise Mme Ongla. En plus des séances de capacitation, l’organisme procède aussi à la remise de kits anti-Covid composés de masques, dispositifs de lavage, gels hydro-alcooliques. 20 000 élèves sont ciblés pour recevoir ces packages. Ceux qui en recevront également, ce sont les orphelins, qui auront en plus des denrées alimentaires.
A côté de ces donations, il est également question de mettre sur pied, dans deux orphelinats, des unités de production de masques et de solutions hydro-alcooliques. Autant d’actions qui seront possibles, pour Diane Pascaline Ongla, grâce au fonds de soutien mis à disposition : « Cela arrive à point nommé. Nous avions précédemment commencé la lutte contre le Covid. On avait remis des dons dans certains arrondissements du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Ce fonds va nous permettre de toucher encore plus de communautés. »
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps