Politique

Réforme de l’état civil : les exécutifs communaux en formation

Le Bunec organise depuis mardi à Yaoundé un atelier qui s’achève le 18 septembre prochain.

Un atelier de formation est organisé depuis mardi à Yaoundé par le Bureau national de l’état civil (Bunec). C’est à l’intention des officiers d’état civil des nouveaux exécutifs communaux issus des élections législatives et municipales du 9 février dernier. Il s’agit de leur apprendre la maîtrise des normes en la matière. La cérémonie de lancement de cette série de formations était présidée par Alexandre Marie Yomo, directeur général du Bunec.
De manière spécifique, le Bunec entend « renforcer les capacités des exécutifs nationaux sur leurs compétences dans la chaîne d’enregistrement des faits d’état civil, transmettre aux acteurs communaux les fondamentaux liés à leurs attributions », indiqué le DG de cet organisme. Dans son mot inaugural, Alexandre Marie Yomo a également exhorté les participants à s’imprégner des normes régissant le bon fonctionnement des communes. Car, dans le souci d’assainir et d’améliorer la qualité de services dans les communes, l’Etat a entrepris des réformes importantes dans le domaine de l’état civil depuis 2007. Ceci sur la base des besoins notamment en formation des acteurs d’état civil (officiers et secrétaires). Bien plus, a-t-on appris au cours de cette formation, le Bunec donnera des outils aux nouveaux élus locaux afin d’augmenter de 5,03% d’ici 2022, le taux d’enregistrement de la population dans le fichier national de l’état civil. Un objectif stratégique du Bunec.
Ces ateliers de renforcement de capacités se déroulent, jusqu’au 18 septembre prochain, dans les autres régions, à savoir l’Est, du Littoral, de l’Ouest et du Sud sont concernées. A terme, le Bunec entend avoir des officiers d’état civil outillés, maitrisant les règles fondamentales relatives à la règlementation. En outre, les populations devront également être mobilisées à l’effet de déclarer systématiquement tous les faits d’état civil survenus dans leurs localités.  
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps